Hollande appelle « l’ensemble du gouvernement » à soutenir la réforme du collège

logo AFP

François Hollande a appelé mercredi en Conseil des ministres « l’ensemble du gouvernement » à soutenir la réforme du collège de la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, a indiqué le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

« Le président de la République soutient (la réforme) et a demandé à tous les membres du gouvernement (leur) soutien », a déclaré M. Le Foll. « Il faut qu’il y ait une cohérence et un soutien de l’ensemble du gouvernement », a-t-il insisté.

François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls ont rappelé « que l’enjeu de l’éducation (…) avait été au ceur de la campagne présidentielle et qu’il fallait donc soutenir cette réforme sur le collège », a ajouté M. Le Foll.

Le porte-parole du gouvernement est par ailleurs revenu sur les critiques de Nicolas Sarkozy à l’encontre de Christiane Taubira et Najat Vallaud Belkacem, en estimant que, « citer comme cela ces deux ministres à dessein, c’est quelque chose qui au fond ne grandit pas son auteur ».

Lundi soir, lors d’un meeting UMP aux Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), l’ex-président avait notamment lancé: « Dans le combat effréné pour la médiocrité, Christiane Taubira (ministre de la Justice) est en passe d’être dépassée par Najat Vallaud-Belkacem. »

Interrogé sur la saisine du Conseil supérieur des programmes (CSP) par la ministre de l’Education nationale, M. Le Foll a également réfuté toute idée de détricotage de la réforme.

« Cette saisine était normale et donc elle fera l’objet d’une discussion » avec le CSP, a-t-il précisé, assurant que « les choses (étaient) parfaitement calées (..) le tout dans la transparence ».

Najat Vallaud-Belkacem a demandé mercredi au Conseil supérieur des programmes (CSP) de plancher sur les langues et cultures de l’Antiquité et de remettre ses propositions le 15 octobre, selon une lettre dont l’AFP a eu connaissance.

Cette démarche « ne dit rien de particulier, si ce n’est le fait d’être à l’écoute, de corriger quand il faut corriger, de demander, de dialoguer », a poursuivi M. Le Foll.

« Cela fait partie de l’engagement qui avait été pris dès le départ sur ce sujet », a-t-il conclu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous