Réforme collège: pour le PCF, l’individualisation » « accroît les inégalités »

logo AFP

Le PCF a accusé mardi le gouvernement de vouloir « en finir avec l’ambition d’une scolarité commune », en critiquant avec force la réforme du collège engagée par la ministre de l’Education.

« Selon Mme Vallaud-Belkacem, les difficultés rencontrées par les élèves au collège tiendraient au caractère trop théorique – et donc ennuyeux – de l’enseignement », écrit dans un communiqué Marine Roussillon, responsable de la commission École au PCF.

« Il suffirait donc de mettre en place des enseignements plus +pratiques+ pour faire réussir tous les enfants. Ajoutez à cela l’individualisation des parcours, et vous aurez la réforme du collège ».

Mais « l’individualisation n’a jamais permis de lutter contre les inégalités. Au contraire, elle isole les élèves dans la difficulté », proteste le Parti communiste. « Associée à l’autonomie des établissements, elle accroît les inégalités et met en concurrence les enfants, les personnels et les territoires ».

Assurant au passage que « comme tous les services publics, le collège subit une politique d’austérité qui accroit les inégalités », les communistes tranchent: « le nouveau collège n’a pas grand chose d’unique. Le gouvernement prend prétexte de difficultés réelles pour en finir avec l’ambition d’une scolarité commune ».

Pour eux, « la gratuité ne doit pas dépendre de collectivités locales plus ou moins riches, plus ou moins engagées dans la réduction des inégalités. La réussite des élèves ne doit pas dépendre des familles, ni de dispositifs d’+aide aux devoirs+ marchands ou bénévoles. Au contraire, toute l’école doit être refondée sur le modèle de l’élève qui n’a qu’elle pour réussir ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous