Hollande annonce une rallonge de 750.000 euros pour l’université des Antilles

logo AFP

François Hollande a annoncé samedi une rallonge de 750.000 euros pour le budget de l’université des Antilles, pour faire baisser la pression entre les pôles martiniquais et guadeloupéen, appelant les deux composantes à « faire vivre l’unité ».

« Vous avez voulu l’université des Antilles, mais la compétition n’a pas lieu d’être. Vous avez le devoir de faire vivre dans l’unité l’université des Antilles », a déclaré le président devant les élus guadeloupéens après avoir tenu semblable discours en Martinique quelques heures plus tôt. Il a aussi annoncé que « 750.000 euros seront apportés pour cette université ».

Depuis le détachement du pôle guyanais, devenue autonome en 2014, l’université des Antilles a vu son budget amputé de la part guyanaise. Les discussions sur la clé de répartition sont devenues âpres entre voisins.

De plus, l’organisation de l’université passée de trois à deux pôles a fait l’objet d’une ordonnance et d’un projet de loi de ratification de cette ordonnance. Les débats au Sénat en début d’année ont achoppé sur le modèle de gouvernance (parité des pôles, large autonomie, rotation de la présidence). M. Hollande a précisé que ce texte serait en discussion « à l’Assemblée le 21 mai et ensuite elle deviendra la loi de la République et il n’y aura pas de temps perdu ».

Toujours à propos de la question éducative, François Hollande a annoncé la création d’un « 3e école régionale de la 2e chance (pour les décrocheurs scolaires, ndlr) à laquelle l’Etat apportera 700.000 euros ».

« Ca ne peut pas être tous les jours Noël, on ne peut pas attendre que ce soit de l’Etat que tout vienne », a déclaré M. Hollande qui a tout de même confirmé, outre ces annonces, le financement intégral du futur CHU à hauteur de 600 millions et une participation de l’Etat à une futur cyclotron.

M. Hollande a placé les élus devant leurs responsabilités quant à la défaillance récurrente de la distribution de l’eau en Guadeloupe. Les habitants de l’île sont en effet fréquemment privés d’eau. « Cette question n’est pas toute fraîche mais il y a une question de responsabilité. L’Etat ne vous accompagnera que si une gouvernance responsable est mise en place (entre les multiples acteurs) sinon nous ne pourrons pas vous suivre », a-t-il mis en garde.

Concernant un plan par étape pour l’outre-mer, afin de se mettre au niveau de développement et de richesse de l’Hexagone, « une loi sur l’égalité réelle devra en poser les principes et l’Etat devra parvenir dans un délai raisonnable, sans doute plusieurs années, à atteindre cet objectif », a-t-il dit.

Il a chargé Victorin Lurel d' »une mission parlementaire pour définir les contours de ce futur texte ».

Enfin, le président a annoncé la candidature de la France pour la tenue en 2021 des Jeux de la Francophonie, avec la Guadeloupe comme territoire hôte. Cette compétition multi-sports et concours culturels est organisée tous les quatre ans par l’Organisation internationale de la Francophonie. Sa secrétaire générale Michaëlle Jean sera présente à Pointe-à-Pitre dimanche pour l’inauguration du Mémorial ACTe, centre de mémoire caribéen sur l’esclavage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous