« Il n’y a pas de fichage » des élèves scolarisés à Béziers, affirme Robert Ménard

logo AFP

« Il n’y a pas de fichage » des élèves scolarisés à Béziers, a affirmé mardi le maire de la ville Robert Ménard, visé par une enquête après avoir évoqué lundi soir sur France 2 un décompte des élèves musulmans de sa commune.

M. Ménard a précisé lors d’une conférence de presse qu’il réservait à la justice ses explications sur la méthode employée pour aboutir au chiffre de « 64,6% » d’élèves de confession musulmane, qu’il avait cité pour les écoles publiques de la ville.

« Cette polémique a le mérite de relancer le débat sur les statistiques ethniques », a également lancé l’édile, rappelant que le Premier ministre Manuel Valls, alors député-maire d’Evry, avait annoncé fin 2009 son intention de déposer une proposition de loi allant en ce sens.

M. Ménard a par ailleurs confirmé que « quatre officiers de police judiciaire » menaient mardi après-midi une perquisition dans les locaux de la mairie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous