Fichage des élèves selon leur religion à Béziers: « Honte au maire » Robert Ménard, déclare Manuel Valls

logo AFP

« Honte au maire » de Béziers Robert Ménard, a déclaré Manuel Valls mardi dans un tweet après l’ouverture d’une enquête préliminaire sur le décompte d’élèves selon leur religion par le maire d’extrême droite de la ville, le PS parlant de « racisme sans limite ».

« La République ne fait aucune distinction parmi ses enfants », poursuit le Premier ministre.

Dans un communiqué, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis estime que « cette pratique totalement illégale s’apparente à une discrimination raciale ».

« Monsieur Ménard, ce n’est plus Reporters sans frontières, c’est raciste sans limite! », raille-t-il, au sujet de l’ex-président de RSF.

« J’appelle le gouvernement à réagir vivement et sans délai à cette décision soutenue par le Front national », poursuit le patron du PS, déplorant « le concours Lépine de la phrase ou de l’action la plus stigmatisante contre nos compatriotes musulmans ou issus de l’immigration (qui) devient insupportable dans la République française ».

« Ce climat de guerre civile verbale doit cesser car il mine notre cohésion nationale et porte atteinte au message d’égalité de la France », juge encore le numéro 1 du PS.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous