« Fichage » à Béziers: condamnation du CFCM qui veut des poursuites

logo AFP

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a dénoncé le fichage des élèves musulmans de Béziers par le maire Robert Ménard, soutenu par le FN, comme une « nouvelle forme » d’islamophobie et demande des poursuites judiciaires à son encontre.

« Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) dénonce les agissements délictueux de Robert Ménard, qui a reconnu avoir fiché les écoliers de Béziers en fonction de leur appartenance musulmane », écrit le CFCM dans un communiqué signé par Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris et président du CFCM.

Robert Ménard, maire de Béziers est visé par une enquête après avoir évoqué lundi soir sur France 2 un décompte des élèves musulmans de sa commune sur la base de leur prénoms.

« Cette pratique interdite par la loi est une nouvelle forme islamophobe prônée par ce maire qui depuis son élection à la tête de la mairie de Béziers a multiplié ses actes hostiles à l’encontre des musulmans », poursuit le communiqué qui demande « aux autorités judiciaires de prendre les mesures qui s’imposent pour poursuivre Monsieur Robert Ménard. »

« Le CFCM se réserve le droit de saisir les juridictions compétentes à l’effet de poursuivre pénalement Monsieur Robert Ménard », ajoute le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous