L’enquête administrative sur des affaires de pédophilie à l’école publiée lundi

logo AFP

Les ministres de l’Education et de la Justice recevront jeudi le rapport sur l’enquête administrative menée par leurs services après plusieurs scandales de pédophilie en milieu scolaire, a indiqué le ministère de l’Education, qui précise qu’il sera rendu public en début de semaine prochaine.

Les conclusions de l’enquête seront d’abord présentées aux familles des enfants victimes des agissements présumés d’un professeur des écoles à Villefontaine (Isère).

La publication lundi du rapport devrait s’accompagner de plusieurs annonces. La ministre Najat Vallaud-Belkacem et la garde des Sceaux Christiane Taubira avaient par exemple évoqué la possibilité d’inscrire dans la loi l’obligation pour la Justice d’informer l’Education de la condamnation de professeurs pour faits graves. Pour le moment, cette obligation est signalée dans une circulaire mais celle-ci n’est pas toujours appliquée.

Un directeur d’école de Villefontaine a été mis en examen en mars pour des faits présumés de viol de onze élèves, qui auraient été commis entre décembre et mars. L’homme avait été condamné en 2008 à six mois de prison avec sursis pour détention d’images pédopornographiques, un jugement dont l’Education nationale n’avait pas été informée.

Suite à cette affaire, plusieurs cas de professeurs condamnés dans le passé ont été signalés à l’Éducation nationale, qui a vérifié auprès de la Justice si ces informations étaient avérées.

Un professeur de sport dans un collège d’Orgères, près de Rennes, a ainsi été suspendu en avril. Il avait été condamné en 2006 pour détention de l’image d’un mineur présentant un caractère pornographique. Rien n’a permis de conclure à d’éventuelles agressions d’élèves. L’homme est actuellement mis en examen pour agression sexuelle de mineur de moins de 15 ans « dans le contexte familial ».

A la suite de ces révélations, les ministères de l’Education et de la Justice avaient diligenté une double enquête administrative –procédure très rare– pour relever les dysfonctionnements et effectuer des propositions.

Les deux ministères avaient également réuni les recteurs d’Académie et les procureurs généraux à Paris début avril pour rappeler la nécessité d’appliquer la circulaire du ministère de la justice de novembre 2001 qui oblige la Justice à informer l’Education de condamnations pour faits graves de professeurs.

Ces trois dernières années, 57 membres de l’Éducation nationale ont été révoqués pour agissements pédophiles ou détention d’images pédopornographiques, après signalement de la Justice aux services éducatifs, dont 14 en 2014.

L’Éducation nationale compte quelque 840.000 enseignants, de la maternelle au lycée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous