Attentat évité: Sid Ahmed Ghlam avait falsifié des documents pour entrer à l’Université

logo AFP

Sid Ahmed Ghlam, un Algérien de 24 ans soupçonné d’avoir voulu attaquer au moins une église du Val-de-Marne au nom de l’islam le plus radical, avait falsifié des documents officiels pour entrer à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) à Paris, a-t-on appris jeudi auprès de l’établissement.

« En décembre 2014, il a été demandé de traduire l’intéressé devant la section disciplinaire pour présomption de falsification de documents administratifs officiels (relevé de note) en vue de son inscription à l’UPMC », indique l’université dans un communiqué.

Le jeune homme qui s’était inscrit à l’UMPC en septembre 2014, en troisième année de licence sciences et technologies santé mention électronique, énergie, électrique, automatique, n’assistait plus depuis octobre 2014 aux cours ni aux travaux dirigés auxquels il s’était inscrit.

« Il ne s’est pas présenté aux examens en décembre 2014 », précise l’université.

Entre novembre 2011 et juin 2013, l’étudiant était scolarisé à Supinfo, une école d’informatique de Paris, dont il n’a pas terminé le cursus et qu’il a quittée au bout de sa deuxième année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous