Pécresse veut des lycées sans addiction, après les sans tabac

logo AFP

Valérie Pécresse, tête de liste UMP aux régionales en Ile-de-France, souhaite des lycées sans addiction, sur le modèle des lycées sans tabac, et plus généralement une « mobilisation » contre les addictions (cannabis, alcool) des mineurs.

« Comme on a fait les lycées sans tabac – on nous disait : c’est impossible d’empêcher la cigarette… – on devrait faire des lycées sans addiction avec de vrais contrôles à l’entrée », a déclaré la députée sur Sud Radio qui l’interrogeait sur la hausse de la consommation de cannabis chez les jeunes en France.

L’ex-ministre a lié décrochage scolaire et addictions. « On parle du cannabis, mais il faudrait parler aussi du binge drinking, de ces adolescents qui vont en classe en étant déjà alcoolisés et sont incapables de suivre ».

« Toutes ces addictions méritent un plan de mobilisation générale », selon elle. « A la limite, un adulte peut s’empoisonner avec les substances qu’il souhaite, mais un mineur, il faut le protéger, l’élever, l’éduquer, c’est notre responsabilité ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous