Paris veut transformer près d’un tiers de ses surfaces de bureaux vides en logements

logo AFP

Transformer en logements près du tiers des bureaux vides de la capitale, soit 250.000 m2 sur 800.000 m2, tel est l’objectif annoncé mardi par la mairie de Paris, qui y voit un « levier majeur » pour renforcer la mixité sociale.

« La transformation de bureaux en habitation est une priorité absolue, car si nous voulons construire des logements nouveaux, il faut partir du bâti existant, c’est une évidence », a déclaré Ian Brossat, l’adjoint en charge du Logement (PCF), en faisant visiter à la presse trois opérations.

« Et c’est un levier majeur pour introduire de la mixité sociale dans les arrondissements au coeur de Paris », a-t-il poursuivi.

De 2001 à 2012, 378.600 m2 de bureaux ont été transformés en logements dans Paris intra muros, a précisé M. Brossat. Soit quelque 5.400 logements.

L’objectif est désormais de « 250.000 m2 d’ici 2020 », sur les 800.000 m2 de bureaux vides, dont 300.000 m2 obsolètes, répertoriés par une étude de l’Apur (Atelier parisien d’urbanisme).

Aujourd’hui 40% des surfaces de bureaux obsolètes sont situées dans les VIIIe et IXe arrondissement, et ce sont souvent des immeubles haussmanniens, auxquels il est facile de rendre leur vocation initiale d’habitation.

Sur les trois opérations immobilières « exemplaires » mises en avant mardi, deux ont été réalisées dans des immeubles rachetés par la Ville de Paris, qui s’est fixé l’objectif de financer 7.000 à 7.500 logements sociaux par an dans la capitale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous