Objectifs de 2020 sur l’éducation : la France en bonne voie face au décrochage

Dans le cadre de la stratégie de l'UE pour l'emploi et la croissance, la France voulait réduire le nombre de décrocheurs, jusqu'à un taux de 9,5% en 2020. Cet objectif a été dépassé.

lycéens cour lycée

lycéens © Christian Schwier – Fotolia.com

Eurostat, l’office statistique de l’Union Européenne, a publié les données les plus récentes concernant Europe 2020, sa stratégie décennale pour l’emploi et la croissance. L’objectif, dans le domaine de l’éducation, est « d’augmenter la proportion de personnes ayant obtenu un diplôme d’enseignement supérieur », et de réduire la « part des jeunes ayant quitté prématurément l’éducation et la formation ».

L’objectif d’Europe 2020 est que 40% (au moins) des 30-34 ans dans l’UE obtiennent, d’ici 2020, un diplôme d’enseignement supérieur. Il est aussi de réduire les taux de décrochage scolaire dans l’UE « à moins de 10% d’ici 2020. »

30-34 ans diplômés : une augmentation, mais la France à la traine

Concernant la proportion de 30-34 ans diplômés de l’enseignement supérieur en 2014, Eurostat relève une augmentation continue par rapport à 2002. Parmi les pays où les chiffres sont les plus forts, on trouve la Lituanie (53,3%), Chypre (52,5%) et l’Irlande (52,2%). Parmi les pays situés en bas de tableau, figurent l’Italie (23,9%), la Slovaquie (26,9%) et la République Tchèque (28,2%).

En ce qui concerne les objectifs que se sont donnés chaque pays pour 2020, une douzaine les ont déjà dépassés, comme le Danemark, la Grèce, la Lettonie, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Finlande ou la Suède. Ce n’est en revanche pas le cas de la France, qui s’est fixé comme objectif d’avoir un taux de 50% de personnes âgées de 30 à 34 ans ayant achevé avec succès des études supérieures en 2020, et qui enregistre en 2014 un pourcentage de 44,1.

Décrochage : la France a déjà atteint ses objectifs

lycee classe vide sans professeur

© Igor Mojzes – Fotolia.com

Les statistiques relatives aux taux de décrochage scolaire sont tout autres. « Par rapport à 2006, la proportion de jeunes (18-24 ans) ayant quitté prématurément l’éducation et la formation a diminué en 2014 dans presque tous les États membres », indique Eurostat. Au Portugal, ce nombre a même chuté de 50%.

En 2014, les pays où le décrochage scolaire était le plus faible sont la Croatie (2,7%), la Pologne (5,4%) et la Lituanie (5,9%). A contrario, les pays où le taux est le plus fort sont l’Italie (15%), le Portugal (17,4%), la Roumanie (18,1%), Malte (20,4%) et l’Espagne (21,9%).

Parmi les 15 États membres ayant déjà atteint leur objectif national pour 2020, on compte le Danemark, l’Allemagne, l’Irlande, la Grèce, l’Autriche, la Suède et la France – qui s’était fixé un nombre de 9,5% de décrocheurs pour 2020, et qui n’en comptait déjà plus que 8,5% en 2014.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous