Dépenses pour l’éducation : Mexique et Brésil sur le podium, la France sous la moyenne (OCDE)

D'après l'OCDE, le Mexique et le Brésil figurent parmi les pays dépensant le plus d'argent dans l'éducation. En revanche, la France et l'Italie sont en dessous de la moyenne.

© Chlorophylle - Fotolia.com

© Chlorophylle – Fotolia.com

L’OCDE vient de rendre public son rapport sur les dépenses publiques d’éducation à travers le monde. Surprise : les pays européens sont peu nombreux dans le top 10. Ainsi, en 2008, la Suisse consacrait-elle 16,7 % de ses dépenses à l’éducation, la Norvège, 16 %, et le Danemark, 14,9 %.

Autour de ces trois pays, on trouve l’Estonie (14,2 %), la Corée (15,8 %), la Chine (16,8 %), le Brésil (17,4 %), la Nouvelle-Zélande (18,6 %) et le Mexique (20,6%) – des pays qui ont apparemment fait de l’éducation une priorité.

On retrouve la France en bas du  tableau, sous la moyenne de l’OCDE (12,9 %), avec 10,6 % des dépenses publiques consacrées à ce secteur. Les chiffres ne sont guères plus flatteurs pour l’Allemagne (10,4 %) et le Royaume-Uni (11,1 %).

Les Etats-Unis (13,8 %), par contre, demeurent juste en dessous du top 10, sous l’Estonie, demeurant ainsi au dessus de la moyenne. C’est l’Italie qui figure tout en bas du classement, avec à peine un chiffre de 9,4%.

Financer l’éducation : « une priorité sociale »

élève en difficulté

© DURIS Guillaume – Fotolia.com

Comment expliquer ces différences marquées ? « Le financement public de l’éducation est une priorité sociale, même dans les pays de l’OCDE où l’engagement public est limité dans d’autres domaines. Entre 1995 et 2008, les priorités budgétaires ont sensiblement évolué en faveur de l’éducation en Allemagne, au Brésil, au Danemark, aux Pays-Bas, en Suède et en Suisse, où le budget public de l’éducation a augmenté de plus de 20% », indique l’OCDE dans son rapport.

L’organisation explique que le poids des dépenses publics par rapport aux économies des pays concerné joue un grand rôle. Ainsi, les dépenses publiques dépassent nettement 50% du PIB en France et en Italie, alors qu’elles sont très inférieures à ce niveau dans des pays comme le Mexique, le Chili, la Corée ou le Bresil.

« Certains éléments donnent à penser que les pays où les dépenses publiques sont élevées consacrent généralement une partie moindre de leur budget à l’éducation », explique l’OCDE.

Comme l’écrit l’organisation, « la part de l’éducation dans l’ensemble des dépenses publiques donne des indications sur la priorité que les gouvernements accordent à l’éducation par comparaison avec d’autres domaines de l’action publique, tels que la santé, la sécurité sociale, la défense et la sécurité ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous