Accueil des touristes en France: la CCI lance un programme pour aider les entreprises

logo AFP

La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) a présenté mardi son programme d’accompagnement des entreprises françaises du secteur du tourisme, pour les aider à améliorer l’accueil des visiteurs et renforcer l’attractivité des territoires.

Avec 83,7 millions de visiteurs en 2014, la France reste la première destination touristique au monde, selon les chiffres provisoires de la direction générale des entreprises (DGE) publiés début avril.

Mais lors des Assises du Tourisme en 2014, Laurent Fabius, le ministre des Affaires Etrangères, avait souligné que « l’amélioration de la qualité de l’accueil » faisait partie des axes prioritaires pour passer à 100 millions de visiteurs par an d’ici à 2020.

« Alors que notre position de compétitivité touristique se dégrade pour la première fois dans tous les classements, l’offre française doit être relancée et la qualité de l’accueil et de service reste un enjeu majeur pour la destination France », résume CCI France dans son communiqué.

Son programme d’accompagnement des entreprises, baptisé « High Hospitality Academy » et soutenu par le gouvernement, « met l’accent sur la culture du service et de l’hospitalité ».

Pour « capter une clientèle toujours plus exigeante et développer une économie à forte valeur ajoutée », les Chambres de commerce veulent accompagner « l’ensemble des professionnels de la chaîne du tourisme, pour professionnaliser la filière et garantir aux visiteurs français ou étrangers une qualité de l’accueil tout au long de leur séjour touristique ».

Hôtellerie, restauration, commerce, transports, gestion de sites touristiques: le programme de la CCI repose sur la « sensibilisation et la formation » des professionnels du secteur, à travers des fiches thématiques notamment.

La fiche « S’auto-évaluer à l’accueil » encourage par exemple les professionnels à s’interroger sur leurs comportements avec les vacanciers (gestes de bienvenue, sourires, formules utilisées, écoute et disponibilité).

D’autres fiches pratiques poussent également au développement d’outils de communication (réservation en ligne, applications mobiles, sites internet) ainsi qu’aux partenariats de proximité et à la labellisation, « pour renforcer la compétitivité » et « enrichir les offres ».

CCI France propose également des formations « adaptées », par exemple en langues étrangères, ou encore des parcours qualifiants.

Le programme, testé en 2014 dans plusieurs destinations touristiques – Bordeaux, Pays-de-la-Loire, Alsace – va être déployé sur l’ensemble du territoire « en 2015 », est-il indiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous