Ayrault critique la réforme du collège menée par le gouvernement

logo AFP

Jean-Marc Ayrault exprime mercredi son « inquiétude » pour l’enseignement de la langue allemande en raison de « certaines mesures » de la réforme des collèges, dans une lettre à la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem.

« Je tenais (…) à vous faire part de mon inquiétude quant aux conséquences de certaines mesures annoncées sur l’enseignement de la langue allemande », écrit l’ancien Premier ministre dans une lettre révélée par lesechos.fr.

« Dans sa disposition visant à maintenir uniquement +les classes bi-langues 6e assurant la continuité de l’apprentissage d’une langue vivante autre que l’anglais à l’école élémentaire+, la réforme aura pour conséquence la disparition de nombreuses classes bi-langues où l’allemand était enseigné uniquement à partir de la 6e et non dès les classes de primaire », relève Jean-Marc Ayrault, lui-même ancien professeur d’allemand.

Ces classes bi-langues « ont permis à l’allemand de rester la 3e langue vivante enseignée en France » et cet enseignement se situe « au coeur de la coopération franco-allemande », poursuit l’ancien Premier ministre, actuellement député socialiste de Loire-Atlantique.

« De plus, la décision de permettre l’apprentissage de la seconde langue vivante dès la classe de 5e ne permettra pas de pallier à ce recul dans l’enseignement de la langue allemande, puisqu’il ne s’agira que d’étaler un même volume d’heure de cours sur trois années au lieu de deux », écrit encore l’ancien Premier ministre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous