Les Grandes Grandes Vacances : une série animée sur l’enfance pendant la guerre

Les Grandes Grandes Vacances raconte l'histoire de deux enfants pendant la Seconde Guerre mondiale. Diffusée sur France 3 du 20 au 30 avril, cette série est basée sur les souvenirs de personnes ayant grandi entre 1939 et 1945.

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

« Été 1939. Ernest et Colette, 11 et 6 ans, passent un weekend en Normandie chez leurs grands-parents. La France entre en guerre et décision est prise de les laisser loin de Paris, le temps de voir venir. Les enfants vont finalement rester 5 ans et vivre de ‘Grandes Grandes Vacances ». Tel est le résumé de la nouvelle série animée, portant sur la Seconde Guerre mondiale, et destinée aux enfants de 6 à 10 ans.

Chaque épisode traite d’un épisode du conflit, à travers le quotidien de deux petits citadins contraints de rester à la campagne, Ernest et Colette. Pour eux, ces « Grandes Grandes Vacances » seront un véritable parcours initiatique, à la découverte du monde rural, mais aussi de la guerre. Ainsi, le troisième épisode montre-t-il l’exode de juin 1940, du départ des enfants dans l’insouciance, à la douleur de la perte d’êtres chers.

Témoignages et « histoires vraies » à l’origine de la série

Au total, les Grandes Grandes Vacances durent 260 minutes, pendant lesquelles le téléspectateur suit Ernest et Colette, tout au long de la guerre, de la mobilisation à l’occupation, en passant par le débarquement raté de 1942 à Dieppe, le Jour J et l’armistice. Parmi les thématiques abordées : le rationnement, les réquisitions, la vie en territoire occupé, la résistance, le marché noir, le troc…

Les histoires de ce feuilleton sont racontées avec tendresse, et parfois avec humour, dans le langage des enfants – mais jamais sans oublier le contexte dur de la guerre. La créatrice des Grandes Grandes Vacances, Delphine Maury, de Tant Mieux Prod, s’est basée sur des histoires vraies, des souvenirs d’enfance.

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

« J’écoutais beaucoup les histoires de ma grand-mère. Elle racontait tout le temps les mêmes récits, je les connaissais par coeur. Aujourd’hui, elle n’est plus là, et j’ai oublié pas mal de ces histoires, malheureusement. En écrivant cette série, j’avais envie de les retrouver, d’aller voir les gens qui étaient enfants pendant la guerre, pour qu’ils puissent me la raconter, et que je puisse la raconter aux enfants d’aujourd’hui », expliquait la productrice de programmes jeunesse à une cinquantaines d’écoliers, lors d’une « master class » organisée par France Télévisions Education, le 2 avril au Musée du Louvre.

Entre 2009 et 2015, Delphine Maury a rencontré et interrogé une vingtaine de personnes ayant « vécu leur enfance pendant la guerre ». Dans l’épisode 3, « quand le grand-père dit à sa femme qu’il a enterré des bijoux sous un arbre pour qu’elle puisse les récupérer plus tard, c’est une vieille dame qui m’a raconté cela », illustre-t-elle.

« Des récits plus nuancés que dans les livres d’histoire »

Le titre du feuilleton vient d’une discussion entre Delphine Maury et une personne âgée : « elle avait vécu toute son adolescence pendant la guerre, et pour elle, cette époque où les adultes étaient partis était comme de Grandes Grandes Vacances », explique-t-elle. « Les enfants étaient soumis à une forme de liberté forcée, dans un monde où les jeux se mêlaient à la nécessité de grandir vite », ajoute la productrice.

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

Les Grandes grandes vacances / Les Armateurs / Blue Spirit Studios

Le dessinateur de la série, Emile Bravo, auteur de la BD Une épatante aventure de Jules, a planté le décor de l’histoire dans un vrai village, visité par Delphine Maury en Normandie : Sainte-Marguerite-sur-Mer, rebaptisé « Grangeville ». Pour éviter tout « contresens historique », la productrice, épaulée par plusieurs co-scénaristes de dessins animés (dont Guillaume Mautalent et Sébastien Oursel), a bénéficié de l’aide de Dominique Missika, historienne et ancienne rédactrice en chef de la chaîne Histoire, qui « a tout relu ».

Pour Delphine Maury, les anecdotes, les témoignages et les souvenirs portés à l’écran « apportent des récits plus nuancés que dans les livres d’histoires ». Ainsi, « nous avons essayé de ne pas être trop manichéens, et de restituer par exemple, le fait que les relations des enfants avec les Allemands étaient différentes de ce que l’on s’imagine », précise-t-elle.

Les Grandes Grandes Vacances sera diffusée sur France 3, tous les matins à 9h50 (lors de l’émission Ludo), à partir du 20 avril.

Les co-producteurs de la maison de production « Les Armateurs » proposeront prochainement, sur le site de France TV Education et Ludo, un serious game, en quatre épisodes. Le joueur pourra se mettre dans la peau d’Ernest et Colette. Il devra résoudre des énigmes, accomplir des missions, pendant lesquelles les thématiques de la série animée (les privations, l’occupation, la guerre) seront abordées à travers le jeu.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous