Des lycéens ciblaient une mosquée: l’Observatoire national contre l’islamophobie « inquiet »

logo AFP

Le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri, s’est dit « inquiet » samedi après la mise en examen de quatre élèves de l’Ecole des pupilles de l’Air en Isère qui projetaient une « action » contre une mosquée à Montélimar (Drôme).

« Cette information m’inquiète dans la mesure où il y avait une préparation d’attaque contre une mosquée et dans la mesure où l’on vit encore les suites des douloureux événements des attentats de Charlie Hebdo et de l’épicerie casher, qui ont fait imploser les actes anti-musulmans », a déclaré à l’AFP M. Zekri, membre du bureau du Conseil français du culte musulman.

Selon lui, 167 actes « anti-musulmans » ont été comptabilisés en janvier 2015 contre 14 un an plus tôt. « La radicalisation n’est pas à sens unique. Il y a ceux qui se radicalisent pour devenir terroriste et d’autres qui se radicalisent contre l’islam et les musulmans », a-t-il ajouté.

« Il va de soi que les déclarations des hommes politiques dans ces dernières périodes électorales, qui ont voulu surfer sur les thèses du Front national en évoquant des sujets tels que les menus de substitution dans les cantines ou le voile à l’université, a créé un climat propice à de tels actes », a jugé M. Zekri. « Je suppose qu’il faut sortir de ce climat d’hystérie pour ramener le calme, la paix et la sérénité dans la mesure où nous Français de confession musulmane avons toujours appelé au respect des valeurs de la République et de la laïcité », a-t-il conclu.

Jeudi, quatre élèves scolarisés dans le lycée de la Défense de l’armée de l’air, situé à Montbonnot-Saint-Martin près de Grenoble, ont été mis en examen pour « association de malfaiteurs » et placés sous contrôle judiciaire. Les autorités judiciaires craignaient un possible passage à l’acte contre une mosquée de Montélimar. Du « matériel » a été saisi chez l’un des suspects.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous