Utiliser des ressources numériques pour enseigner la Première Guerre mondiale

Pour traiter de la guerre 14-18, des professeurs de l'académie de Lille proposent d'utiliser les ressources numériques des Archives nationales australiennes, afin d'incarner un soldat et de "donner du sens aux apprentissages".

La tombe du capitaine Ivor Stephen Margetts, sur le champ de bataille de Pozieres, dans la Somme, en 1916.

La tombe du capitaine Ivor Stephen Margetts, sur le champ de bataille de Pozieres, dans la Somme, en 1916.

Pour enseigner la Grande Guerre, quatre professeurs d’histoire-géographie de l’académie de Lille proposent de passer par le « prisme australien », en utilisant les ressources numériques des Archives nationales australiennes (NAA).

« Les documents numérisés y sont très riches et très divers. Parmi eux, se trouvent notamment les dossiers militaires des combattants. Selon l’itinéraire et les différents événements rencontrés par chaque soldat, les dossiers sont plus ou moins fournis », écrivent les enseignants sur le site de leur académie.

Le scénario pédagogique (relayé par Eduscol) que proposent les professeurs couvre les programmes de troisième (l’étude du monde depuis 1914) et de première.

Les ressources des NAA peuvent être des feuillets administratifs, ou des lettres, qui permettent « d’obtenir des informations sur l’état-civil, l’engagement, les embarquements et débarquements, les combats ou les blessures et maladies des soldats. »

« Incarner la guerre par un soldat »

Captain (Capt) Ivor Stephen Margetts

Captain (Capt) Ivor Stephen Margetts

Ces supports permettent « d’incarner la Première Guerre mondiale par un soldat », de « raconter une histoire au plus près de la souffrance des hommes à partir de documents originaux », afin de « donner du sens » aux apprentissages, indiquent les professeurs nordistes. Le scénario pédagogique propose de s’appuyer sur un soldat australien, le capitaine Ivor Margetts. Au sein des troupes du Commonwealth, il a participé aux affrontements contre les Ottomans dans la péninsule turque de Gallipoli en 1915, puis aux combats de la Somme en 1916.

A travers ce parcours, durant lequel l’élève manipule des outils, lit et analyse des documents, et effectue une recherche documentaire (sur des sites tels que ceux des NAA, de l’Imperial War Museums et de la Commonwealth  War Graves Commission), peuvent être abordés le génocide arménien, les combats meurtriers de la Grande Guerre, les bouleversements politiques ayant suivi le conflit (une nouvelle carte de l’Europe), ainsi que la révolution russe.

Recherche en ligne et écriture collaborative

« En allant sur le site internet des Archives nationales australiennes, les élèves peuvent retrouver le dossier militaire d’Ivor Margetts grâce à une fiche méthode. Ils devront ensuite compléter une fiche d’identité. Pour les aider dans leurs recherches sur des sites anglophones, une boite à outils contenant la traduction et l’explication des termes techniques peut être jointe aux consignes de travail. Elle peut être élaborée en collaboration avec un collègue d’anglais », décrivent les enseignants.

Les élèves peuvent aussi compléter une frise (photos et dates à replacer), une carte (lieux évoqués à localiser) ou un tableau des alliances militaires (belligérants à replacer).

Pendant la séquence, les élèves mobilisent des capacités numériques (savoir effectuer une recherche à partir de sites internet, compléter des documents), et participent à une « écriture collaborative ». Il s’agit ainsi d’un travail de groupe, à l’issue de laquelle les adolescents conçoivent ensemble une « trace écrite » de leurs recherches en ligne. « Les élèves mettront aussi en œuvre les capacités ‘décrire’ et ‘expliquer' », remarquent les enseignants.

Document des Archives nationales australiennes (NAA).

Document des Archives nationales australiennes (NAA).

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous