Réforme du collège: le Snalc appelle à la grève le 13 mai

logo AFP

Le syndicat d’enseignants Snalc, minoritaire, appelle à la grève et à manifester le 13 mai pour demander un retrait de la réforme du collège, prévue pour la rentrée 2016, annonce-t-il jeudi dans un communiqué.

Cette réforme « constitue une terrible attaque contre nos disciplines et notre liberté pédagogique », estime ce syndicat classé à droite, très actif lors de la grève des classes préparatoires durant l’hiver 2013. Il proteste aussi contre la manière dont seront mises en place à la rentrée de nouvelles indemnités pour les enseignants du secondaire, qu’il juge « sous-payées et arbitraires ».

Il appelle à se joindre à lui « les sections locales et nationales des associations disciplinaires et des syndicats qui partagent ses analyses », alors que plusieurs associations de professeurs de langues anciennes ou de lettres s’inquiètent d’une possible disparition de l’enseignement du latin et du grec ancien, démentie par le ministère.

Mardi, quatre syndicats de l’enseignement public avaient claqué la porte de la dernière négociation sur la réforme du collège: le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, le Snalc, FO et la CGT. Les syndicats réformistes SE-Unsa Sgen-CFDT sont eux favorables à la réforme.

Le Snes-FSU conteste notamment l’autonomie envisagée dans la réforme, qui prévoit que chaque collège définisse, suivant les besoins de ses élèves, 20% de son emploi du temps, pour du travail en petits groupes, de l’accompagnement personnalisé pour tous les élèves, et à partir de la cinquième de nouveaux Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). La réforme prévoit aussi d’anticiper d’un an, en 5e, l’apprentissage de la deuxième langue vivante (LV2).

Le projet de réforme du collège doit être présenté le 10 avril pour un vote consultatif au Conseil supérieur de l’éducation (CSE), qui réunit les représentants de la communauté éducative.

La contestation de cette réforme fait partie des mots d’ordre de la grève du 9 avril, lancée par des fédérations de fonctionnaires et relayée par des syndicats du secondaire.

Le CSE du 10 avril devait initialement examiner aussi les nouvelles modalités du Diplôme national du brevet (DNB), encore inconnues, et les arbitrages sur l’évaluation des élèves, dossiers qui ont été repoussés en raison d’un calendrier trop chargé au 13 mai, date choisie par le Snalc pour appeler à la grève.

Depuis la création du « collège unique » en 1975, la France a réussi la « massification », autrement dit scolariser toute une classe d’âge dans une même structure, mais pas la « démocratisation », c’est-à-dire faire réussir tous les élèves malgré leur hétérogénéité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous