Don de 10.000 dollars de Tiger Woods pour la fondation du premier joueur noir

logo AFP

Tiger Woods, premier sportif milliardaire de l’histoire, a fait don de 10.000 dollars à l’Université du Maryland en vue du lancement de la Fondation Charlie Sifford, premier golfeur afro-américain à avoir brisé la barrière raciale au sein du circuit PGA.

« L’Université du Maryland Eastern Shore est honorée d’accepter le généreux don de Tiger Woods qui est destiné à soutenir notre programme professionnel de développement du golf. Il participe ainsi à nos côtés à la reconnaissance du rôle de pionnier du sport joué par le Dr Sifford », a affirmé Juliette Bell, présidente de l’Université.

Charlie Sifford, considéré par Tiger Woods comme « le grand-père que je n’ai pas eu », est décédé en février à l’âge de 92 ans.

Il avait été le premier joueur afro-américain à avoir évolué sur le circuit nord-américain en 1961, disputant deux US Opens, en dépit des insultes racistes et des menaces. Il avait remporté deux titres en 1967 et en 1969.

« Sans Charlie Sifford, et les autres pionniers qui se battaient pour avoir le droit de jouer, je n’aurais sans doute pas joué au golf. Mon papa ne l’aurait pas fait et moi non plus », a déclaré Woods, l’homme aux 14 succès en Grand Chelem.

Maryland Eastern Shore est la seule université « noire » historiquement à délivrer des licences en management professionnel de golf, reconnu par le PGA américain. Actuellement, 44 étudiants suivent ce cursus.

Selon le magazine Forbes, Tiger Woods avait dépassé le milliard de dollars de revenus en octobre 2009, une première dans le monde du sport.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous