Réforme du collège: latin et grec « préservés » selon Vallaud-Belkacem

logo AFP

Le latin et le grec ancien, dont certains enseignants redoutent la disparition dans le cadre de la réforme du collège, seront « préservés », a affirmé mardi Najat Vallaud-Belkacem à l’Assemblée nationale.

« Les élèves bénéficieront exactement du même nombre d’heures qu’aujourd’hui pour pratiquer ces langues anciennes », a déclaré la ministre de l’Education nationale, lors de la séance de questions au gouvernement.

« Dans le nouveau collège, comme actuellement, les élèves pourront apprendre le latin de la 5e à la 3e, et le grec en 3e »(…) , sauf que ça ne s’appellera pas option facultative, ce sera un Enseignement pratique interdisciplinaire », a-t-elle précisé, lors d’une audition devant la commission des Affaires culturelles et de l’Education à l’Assemblée.

Le projet de réforme du collège, applicable à la rentrée 2016, prévoit notamment d’intégrer aux programmes de français « des éléments culturels et linguistiques des langues anciennes » et la création d’Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) avec huit thèmes, dont un consacré aux langues et cultures de l’Antiquité.

« Cet enseignement pratique interdisciplinaire +langues et culture de l’Antiquité+, je vous confirme qu’il aura le même nombre d’heures que peut avoir aujourd’hui l’option existante, donc les élèves n’y perdent rien », a-t-elle dit.

Outre la langue qui sera « préservée », l’EPI permettra d’aborder l’histoire, la civilisation, la culture, a-t-elle fait valoir.

« Je réfute toutes les accusations de nivellement par le bas », a-t-elle dit. « Nous mettons l’excellence au service de tous les collégiens », a-t-elle assuré.

La crainte d’une disparition de l’enseignement des langues anciennes a déclenché une campagne sur les réseaux sociaux, sous les mots balise #jesuislatiniste ou #je suis helleniste.

Par ailleurs, alors que des Conseils généraux prévoient de se désengager de beaucoup de CIO (Centres d’information et d’orientation) départementaux, Mme Vallaud-Belkacem a indiqué avoir demandé aux recteurs de faire des propositions pour « mieux mailler le territoire », avec l’objectif de monter à 360 CIO d’État contre 290 actuellement, afin de « compenser ce désengagement ». Elle a rappelé que dans le même temps les régions vont « monter en puissance » avec le Service public régional de l’orientation (SPRO).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous