Forum des mathématiques : « tout le monde peut éprouver du plaisir à pratiquer cette discipline »

Un premier forum des mathématiques vivantes est organisé à Paris, Lyon et Marseille, du 20 au 22 mars. Entretien avec Michèle Artigue, co-organisatrice et présidente du comité scientifique des Instituts de recherche sur l'enseignement des mathématiques (IREM).

Michele Artigue

Michèle Artigue / Photo DR

Quel est l’objectif de ce premier forum consacré aux mathématiques ?

Il s’agit d’abord de montrer au grand public que les mathématiques sont une science bien vivante et que leur enseignement l’est tout autant. Nous voulons aussi rappeler que les mathématiques sont accessibles à tous, aussi bien aux filles qu’aux garçons. Tout le monde peut éprouver du plaisir à pratiquer cette discipline !

Ce forum se tiendra simultanément à Paris, Lyon et Marseille. Des actions seront menées pour les élèves et leurs parents, le grand public, le vendredi et le samedi, avec des expositions, des projections de films, des conférences et de nombreuses activités ludiques pour tous les âges. Un Mathathlon sera par exemple organisé à Paris, samedi 21 mars de 14h à 16h de la place Jussieu jusqu’à la BnF. Le même jour, un rallye mathématique se déroulera dans les rues du Vieux Lyon et, à Marseille, l’exposition Imaginary http://imaginary.org/ sera présentée à l’Ombrière sur le Vieux-Port. Le dimanche, les ateliers et conférences seront destinés aux enseignants et formateurs.

A quoi servent les mathématiques ?

La question est plutôt de savoir à quoi ne servent-elles pas ? Les mathématiques sont partout, elles donnent les moyens de comprendre et d’agir sur le monde. Elles sont aussi une composante de la culture humaine : elles se sont développées, sous des formes propres, dans toutes les civilisations. Elles sont bien sûr très utiles pour apprendre à penser et à raisonner. Et puis elles participent à la beauté du monde !

Comment donner le goût des maths aux élèves ?

Plusieurs études le prouvent : les maths ne sont pas forcément rébarbatives, c’est une idée reçue. En revanche, c’est une matière souvent jugée difficile. Mais là aussi, c’est en partie lié à des préjugés selon lesquels la réussite en maths serait réservée à ceux possédant la fameuse bosse des mathématiques. C’est faux ! Tout le monde ne deviendra pas médaille Fields, pas plus qu’astrophysicien ou artiste, mais chacun peut accéder aux mathématiques enseignées dans le second degré. Le défi est de parvenir à convaincre les élèves et la société que c’est bien le cas et qu’on peut même prendre plaisir à apprendre les mathématiques. Les nombreuses activités du réseau des IREM, celles portées par l’association Animath et ses nombreux partenaires, en donnent l’exemple depuis des années !

Comment expliquer que le métier de professeur de maths souffre d’un manque de vocations ? 

Il y a régulièrement eu des périodes avec des hauts et des bas dans le recrutement. Néanmoins, plusieurs études révèlent que les maths donnent accès à un éventail de plus en plus large de professions. Problème : les débouchés dans l’éducation ne sont pas considérés comme les plus attractifs… Il faut donc rendre le métier d’enseignant plus attractif qu’il ne l’est aujourd’hui. Il faut aussi que les universités fassent des efforts pour attirer les étudiants au niveau de la Licence. Des actions comme les stages Hippocampe peuvent y contribuer et cela commence à porter ses fruits.

Faut-il faire évoluer l’enseignement des mathématiques à l’école et de quelle manière ?

L’enseignement doit toujours évoluer et, depuis 20 ans, il a d’ailleurs beaucoup bougé. L’école doit être encore plus proche du monde actuel et savoir susciter l’intérêt des élèves. Ces derniers doivent comprendre que ce qu’ils y apprennent répond à des questions importantes et que ça vaut le coup de s’investir. En apprenant les maths, ils se dotent d’outils puissants pour comprendre le monde.

Toutefois, l’enseignement des maths n’est pas satisfaisant aujourd’hui. De nombreux progrès restent à faire. La formation des enseignants est un levier essentiel. La formation initiale des professeurs est en pleine reconstruction et leur formation continue dans un état de déshérence. Les choses doivent bouger et ce forum, pour lequel toute la communauté mathématique s’est mobilisée, veut y contribuer.

2 commentaires sur "Forum des mathématiques : « tout le monde peut éprouver du plaisir à pratiquer cette discipline »"

  1. Amar  18 décembre 2015 à 6 h 09 min

    Super !
    Quel bonne initiative !
    Je suis moi même prof de math à lyon et je suis convaincu que n’importe quel élève peut apprendre à aimer cette discipline avec un minimum d’investissement

    Bonne continuationsSignaler un abus

    Répondre
  2. DronossNSes  23 avril 2016 à 17 h 25 min

    It is good idea. I support you.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous