Les élèves de CE2 évalués en français en début d’année scolaire dès la rentrée prochaine

logo AFP

Les 850.000 élèves de CE2 seront évalués en français en début d’année scolaire à partir de la rentrée prochaine pour que les enseignants puissent « adapter dans chaque classe l’apprentissage » et lutter contre le décrochage, a annoncé lundi Najat Vallaud-Belkacem.

« Les résultats des petits français en lecture, en écriture (…) ne sont pas bons » et ils « n’ont cessé de se dégrader ces dernières années », a estimé sur RTL la ministre de l’Education nationale, qui a annoncé « une évaluation systématique en lecture, en écriture des enfants » de CE2.

« Ce n’est pas un examen », a-t-elle précisé, ajoutant que l’évaluation se ferait « quinze jours après la rentrée », « sous forme d’un QCM » (questions à choix multiples). Une évaluation similaire en mathématiques sera mise en place mais pas dès la rentrée prochaine.

« Un enfant qui ne maîtrise pas le français, qui n’arrive pas à exprimer ses idées, passera plus vraisemblablement par la violence ou par le rejet des autres que par la parole », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

Au moyen de cette évaluation, les enseignants pourront « adapter dans chaque classe l’apprentissage des enfants et ne pas laisser les décrochages scolaires se faire », a-t-elle ajouté.

« J’avais décidé de mobiliser cette école pour répondre à la question des transmissions des valeurs mais aussi des transmissions des savoirs », a-t-elle rappelé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous