Eclipse de soleil : comment l’observer sans danger avec ses élèves ?

Une éclipse partielle de soleil aura lieu vendredi matin, à l'heure où les enfants seront à l'école. Comment la faire découvrir aux élèves sans danger ?

éclipse soleil

© James Thew – Fotolia

Vendredi 20 mars, une belle éclipse de soleil pourra être observée, partiellement, en France entre 9h15 et 11h45. Elle atteindra son maximum vers 10h30, en pleine récréation donc. Comment profiter de ce phénomène sans danger avec les élèves ?

Des lunettes spéciales indispensables

Les enseignants ayant prévu de montrer l’éclipse solaire à leurs élèves devront se montrer prudents. Observer une éclipse, même partielle, comporte en effet des risques de brûlures de la rétine, pouvant endommager la vue de manière irréversible. S’ils souhaitent la faire observer directement aux enfants, ils devront impérativement leur fournir des « lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale », rappelle le ministère de la Santé dans un communiqué. Tout autre moyen d’observation, tel que des jumelles, des objectifs d’appareils photo, ou encore « des moyens de protection de fortune, comme des verres fumés, des films radiologiques ou de simples lunettes de soleil » sont à bannir. Ces lunettes doivent porter le marquage CE de conformité, et avoir été achetées récemment, la qualité des filtres se dégradant avec le temps.

Cette solution sera toutefois réservée aux enseignants prévoyants : les lunettes spéciales de protection, trouvables encore il y a peu en pharmacies ou chez les opticiens, sont aujourd’hui en rupture de stock. D’après Didier Favre, président de la Maison de l’astronomie à Paris, les fabricant auraient mal anticipé l’engouement généré par cette éclipse partielle. « D’habitude ça n’intéresse pas grand monde », souligne-t-il.

Les directeurs parisiens incités à ne pas laisser sortir les élèves

La grande majorité des enseignants de l’académie de Paris n’auront même pas cette possibilité : les directeurs des écoles de la capitale ont été incités à ne pas laisser les élèves sortir dans la cour durant le phénomène. Les élèves devront rester dans les bâtiments en attendant la fin, pour éviter tout danger.  Une occasion manquée pour les enseignants, qui auraient pu profiter de l’occasion pour illustrer un cours sur l’astronomie.

L’Association nationale pour l’amélioration de la Vue (AsnaV) déplore d’ailleurs qu’aucune distribution de lunettes adaptées n’ait été « prévue par le ministère de la Santé ou de l’Éducation nationale », alors que « l’éclipse aura lieu pendant les heures de cours ».

Des activités pour « observer le soleil indirectement »

Aux enseignants parisiens ou à ceux n’ayant pas constitué à temps de stock de lunettes de protection, Didier Favre donne sur France-info quelques astuces pour profiter tout de même de l’éclipse. « Il faudrait mettre en place des activités qui permettent d’observer le soleil indirectement », conseille-t-il. Par exemple, avec « une lunette astronomique, on met un oculaire de faible grossissement, un carton derrière, on fait la mise au point, et on voit progressivement la lune ‘manger’ le disque solaire, ce qu’on appelle l’observation par projection, mais en aucun cas l’oeil n’est appliqué sur l’optique. Sinon, on peut faire de petits sténopés […] avec des planches de carton, des petits trous faits avec une épingle, on peut utiliser des passoires, des écumoires, pour voir des dizaines de soleils, de projections de soleils, de croissants de soleils qui se projettent sur le sol ou sur un carton blanc ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous