« Le foot a été un outil exceptionnel dans mon enseignement »

Le ministère de l'Education Nationale et la FFF ont lancé l'opération "Mon Euro 2016" pour resserrer les liens entre école et football. Brigitte Henriques, secrétaire générale de la FFF et ancienne joueuse de football, nous en dit davantage sur ce projet.

Pouvez-vous vous présenter ?

Ancienne joueuse, je suis actuellement secrétaire générale de la Fédération Française de Football depuis juin 2011. Mon rôle est de permettre la mise en œuvre de notre politique fédérale issue du programme de Noël Le Graët (1).

Je suis chargée de la féminisation du football et du développement du football féminin à la FFF. Je traite également le dossier handisports et sports adaptés, et le foot à l’école.

Professeur d’EPS agrégée depuis 1993, j’ai enseigné 20 ans en lycée professionnel dans des milieux plutôt défavorisés. Le foot a été un outil exceptionnel dans mon enseignement. C’est le sport le plus populaire avec des valeurs éducatives certaines. C’est un enjeu majeur pour la FFF dont l’objectif n’est absolument pas de récupérer des licenciés, mais de réaffirmer que le football est un réel outil éducatif, de cohésion sociale, et de citoyenneté. L’école ne peut pas s’en passer.

En quoi consiste l’opération Mon Euro 2016, et est-ce la première fois que vous conduisez ce type de projet ?

Depuis toujours nos ligues et nos districts mettent en place des dispositifs de foot à l’école. Nos cadres techniques rentrent, par l’intermédiaire de l’Education Nationale, en contact avec les écoles primaires pour proposer des cycles de pratique, en aidant l’enseignant à mettre en place des séances. Pour la Coupe du monde 98 par exemple, il y a eu le dispositif Scola Foot .

Depuis 2010, nous avons souffert de l’image du football à travers l’événement Knysna en Afrique du Sud. Or, en montrant que ce sport est un véritable outil éducatif, cela change l’image négative que les médias peuvent véhiculer. C’est pourquoi, en juin 2011, nous avons décidé de faire du foot scolaire une priorité. Nous avons par la suite signé un avenant avec le ministère de l’Education nationale pour pouvoir, entre autres, développer la pratique du football féminin à l’école. Ceci a débouché sur le dispositif Football des princesses. Identique à Mon Euro 2016, ce projet regroupait jusqu’à 12 séances de pratique avec du matériel pédagogique offert à l’ensemble des écoles participantes. Une phase culturelle avec un concours à la fin était également prévue et permettait aux lauréats de passer 24h avec les Bleues. Le dispositif a ainsi été relayé au niveau du primaire, en partenariat avec l’USEP, et au niveau du secondaire, en partenariat avec l’UNSS.

L’Euro 2016 va être un grand événement en France. L’idée est que cette fête rayonne dans l’ensemble du territoire y compris dans les établissements scolaires au travers du projet Mon Euro 2016.

Florian Bechon, chef de projet du Football en milieu scolaire à la FFF, nous donne plus de précisions sur ce qu’est Mon Euro 2016. Ce projet éducatif comprend une phase EPS  et un concours intitulé « A la rencontre de l’Europe ».

Mon Euro 2016 est décliné en deux volets : sportif et culturel.

Les classes qui souhaitent y participer s’engagent à travers le site internet. Un mail est alors envoyé au cadre technique du département d’appartenance de l’école. Ce dernier peut accompagner l’enseignant à mettre en place le cycle football. Une formation en amont est également proposée au professeur des écoles.
Dans le secondaire, les compétences du professeur d’EPS lui permettent de mettre directement en place ce cycle avec sa classe. Le cycle se décline sur 6 à 12 séances, et un prêt de matériel peut être proposé à l’enseignant.

En ce qui concerne les valeurs du football, nous nous sommes appuyés sur le fameux « PRETS » (Plaisir, Respect, Engagement, Tolérance, Solidarité) de la Fédération. Chacune des lettres représente les principales valeurs de la FFF que l’on a souhaité mettre en avant sur les différentes séances.

Quant au volet culturel, le concours a pour thème « A la rencontre de l’Europe », en lien avec l’Euro 2016. L’objectif est de faire découvrir aux enfants, à travers divers supports (dessins, vidéos, audio…), les caractéristiques des pays européens et le football. Les meilleures productions, évaluées début avril par les jurys départementaux, seront envoyées à la Fédération. Fin avril, un jury national élira les productions gagnantes (4 classes de primaire, 2 lycées et 2 collèges). Les lauréats du concours seront invités à passer 24h avec l’équipe de France féminine de football au mois de mai. Les autres écoles participantes recevront un kit matériel pour valoriser leur engagement sur l’opération.

La fin des inscriptions pour participer au concours est le 27 mars 2015. A l’heure actuelle, 750 écoles sont inscrites, dont 1250 classes primaires.

Combien de personnes pensez-vous toucher par le biais de ce projet, et avec quels objectifs ?

Nous souhaitons toucher 5.000 classes, soit près de 150.000 élèves sur deux ans. Ainsi, 5.000 enseignants pourront aussi être sensibilisés.

© Dusan Kostic - Fotolia

© Dusan Kostic – Fotolia

Notre objectif est que le football soit enseigné et utilisé comme outil éducatif à long terme à travers l’apprentissage du vivre ensemble, le respect des règles, l’apprentissage de prise de responsabilités, etc. Le football est un vecteur de cohésion sociale, de lutte contre l’inégalité, et de socialisation.

Quel message fort souhaitez-vous transmettre aux jeunes et aux enseignants ?

L’Euro 2016 arrive à grand pas. Mon Euro 2016 permettra de faire participer les jeunes au rayonnement de cet événement en France. La Fédération a mis en place des moyens conséquents pour permettre à ces jeunes de pratiquer le football. C’est un sport extraordinaire ! Et les enseignants doivent savoir que la réussite de leurs élèves ne peut pas être envisagée sans l’utilisation du football comme outil éducatif !

Note(s) :
  • (1) Président de la FFF

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous