Harcelée à l’école, décrocheuse, à 19 ans elle publie son premier livre

Blanche, élève studieuse et discrète, a été le bouc émissaire de ses camarades au collège. Elle quitte l’école et sombre dans la dépression. Elle raconte son histoire aujourd’hui dans un livre.

Harcèlement à l'école © K.- P. Adler - Fotolia.com

Harcèlement à l’école © K.- P. Adler – Fotolia.com

Le style est fracassé, imagé, parfois maladroit, mais le message passe avec force dans le livre : quelle souffrance ! « Personne n’écoute les cours, personne n’écoute les au secours ». Cette phrase résume à elle seule ce que semble avoir vécu Blanche Martire, victime de harcèlement au collège, qui a dû quitter l’école, à cause de cela, à l’âge de quatorze ans.

Dans son livre publié en janvier dernier aux éditions Fabert, intitulé « Et il me dit : pourquoi tu rigoles jamais Blanche ? » elle raconte en effet son calvaire. Aujourd’hui âgée de 19 ans, Blanche intervient dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves et les équipes éducatives au drame du harcèlement scolaire, qui touche plus d’un million d’élèves en France.

« Des élèves me crachent dessus »

Ce qui frappe à la lecture de « Et il me dit : pourquoi tu rigoles jamais Blanche ? », c’est tout d’abord la solitude omniprésente. Blanche se sent seule au milieu de ses camarades, mais aussi vis-à-vis de ses professeurs. Elle a d’ailleurs sombré peu à peu dans la dépression sans que personne ne s’en rende compte. Elle écrit ainsi : « le fait d’être au milieu d’un groupe sans savoir quoi faire me donne l’impression de mourir. Elisa et l’autre fille parties dans leur délire chantent, me cognent en mesure. Je reste statique, les genoux repliés. » Ou encore « Des élèves me crachent dessus ». Et tout cela se passe à l’école ! Elle en éprouve une véritable terreur, et c’est la seconde chose qui ressort du livre : « Le collège renferme un secret. Sa ressemblance au totalitarisme. Chef, conformisme, manipulation, ignorance, rejet de ceux ayant telles pensées, tels résultats, tels habits, telle timidité ou faiblesse… Jusqu’à les insulter, jusqu’à les frapper, jusqu’à les amener droit au suicide ». Blanche finira par ne plus pouvoir aller à l’école et tentera de commettre l’irréparable.

Une lueur d’espoir tout de même dans le livre : son professeur d’italien, à qui Blanche a fini par se confier. Cette enseignante va l’écouter et l’aider, et dans le livre Blanche évoque une femme « au coeur sur la main », « belle comme la solidarité ».

L’écoute : la clé de tout

Livre Blanche Martire

Livre Blanche Martire

Ce témoignage poignant permet, au travers des mots cabossés, de faire comprendre ce que trop d’enfants malheureusement vivent au quotidien en allant à l’école. Même si le gouvernement a pris la mesure du problème et que depuis 2012, ce fléau est clairement identifié et combattu au sein de l’Education nationale, il reste des efforts à faire pour qu’il ne continue pas à briser des vies. L’enseignant joue un rôle clé pour aider à détecter le harcèlement, et l’écoute est cruciale, car comme l’explique Jean-Pierre Félix, référent harcèlement dans l’académie de Versailles, « Les enfants harcelés se confient très difficilement à l’adulte. C’est donc bien à nous, enseignants, d’aller vers eux en leur proposant une écoute bienveillante, attentive, sans jugement qui favorisera les relations entre les jeunes et les adultes. »

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous