Rassemblement à Paris contre l’austérité dans l’enseignement supérieur

logo AFP

Environ trois cents étudiants, enseignants et chercheurs, selon les organisateurs et la police, se sont bruyamment rassemblés jeudi devant le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, pour protester contre le manque de moyens.

Les manifestants, rassemblés à l’appel de l’organisation étudiante Unef et des organisations syndicales FSU, CGT, CFDT, SNPTES-UNSA et Sud, ont scandé ou chanté « Étudiants, chercheurs et enseignants, c’est tous ensemble qu’il faut lutter », ou bien « Hollande, si tu savais, ton budget où on s’le met », a constaté une journaliste de l’AFP. Leur « journée d’action » a coïncidé avec la démission de la secrétaire d’Etat Geneviève Fioraso pour raisons de santé.

Plusieurs dizaines de CV de chercheurs ont été affichés sur les grilles du ministère, tamponnés avec la mention « indigné », « en colère » « solidaire » ou « précaire ».

Younès, étudiant en deuxième année de biologie à l’université d’Orsay, a regretté qu’il y ait actuellement « un débat sur le voile à l’université, question qui n’a aucun mérite de se poser », et que « personne n’ouvre les yeux sur ce problème » de manque de moyens dans l’enseignement supérieur. « Depuis 2010 le budget n’a pas changé alors que la masse salariale augmente ».

A Paris 3, l’université « n’est pas en déséquilibre, mais on voit quand même des suppressions de cours, des TD où on est 40 voire 50 et des locaux juste insalubres », selon Julia, étudiante en master de lettres et militante à l’Unef.

« C’est la première fois que l’enseignement supérieur est à ce point là confronté à un budget d’austérité », a déclaré à l’AFP William Martinet, président de l’Unef. « Il manque 200 millions d’euros à nos universités simplement pour qu’elles puissent fonctionner correctement » en 2015. « Non seulement le gouvernement ne prend pas l’ampleur du problème, mais surtout il continue à réfléchir à comment il va prendre 100 millions d’euros supplémentaires sur le fonds de roulement des universités », a-t-il déploré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous