Enseigner au collège : « ce n’est pas du sous-enseignement, mais une véritable gageure »

Mara Goyet enseigne l'Histoire-Géographie. Sur son blog, elle lance un cri d'amour pour l'enseignement au collège. Pour elle, il s'agit d'une véritable "gageure", aussi valorisante qu'enseigner au lycée ou à l'université.

classe de collège

© Fotolia.com

Un véritable cri d’amour pour l’enseignement au collège. Mara Goyet, 42 ans, enseigne l’Histoire-Géographie dans un établissement parisien, après dix ans passés à Saint-Ouen. Sur son blog, elle explique qu’enseigner au collège est aussi valorisant qu’enseigner au lycée ou à l’université.

« Bon nombre de gens semblent penser que plus les élèves sont jeunes moins la tâche est intéressante, noble, intellectuellement satisfaisante. Evidemment, enseigner au collège est souvent ingrat, usant, répétitif, mais il y a un défi que j’aime : transmettre des choses incroyablement compliquées à de si jeunes cerveaux, instruire et éduquer, être portée par la ferveur de la transmission, être poussée par l’urgence et la force de la culture tout en trouvant des moyens, des ruses pour que ça marche, déminer, déjouer les tours des élèves, leurs résistances, se décourager puis se reprendre », écrit Mara Goyet.

« Voir l’enseignement au collège comme un tout »

Pour la professeure, « il faut voir l’enseignement au collège comme un tout. Ce n’est pas du sous-enseignement piraté par l’âge et les dispositions des élèves, ce n’est pas de l’Histoire au rabais, c’est une véritable gageure ».

« On peut ne pas aimer. On peut en baver. Mais enfin, en considérant la spécificité de ce type d’enseignement, en cessant de penser que les ‘incidents’ qui l’émaillent l’amoindrissent (cela peut avoir un côté ludique, c’est galvanisant d’avoir des centaines de réflexes pour des centaines de situations inédites), c’est quand même beaucoup plus heureux, prestigieux, intéressant, passionnant », ajoute-t-elle.

« Avec des 6e, rendre pertinent et intéressant un cours sur Athènes et la ligue de Délos alors qu’ils sont en pleine digestion, que la pluie tape sur le carreau et qu’un élève a la fermeture de son sac à dos bloquée.. c’est un ensemble, un ensemble qui me plaît », conclut Mara Goyet.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous