Serious game : aménager une ville durable avec Ecoville en seconde

Ecoville est un jeu sérieux qui permet de sensibiliser les élèves à la maîtrise de l’énergie et au respect de l’environnement. Pascal Meriaux, professeur d'histoire-géographie à Lyon, partage un exemple de séquence pédagogique, qu'il a appliquée avec sa classe de seconde.

Ecoville

Ecoville

Dans le cadre du programme de géographie de seconde intitulé “Aménager la ville durable”, Pascal Meriaux, professeur d’histoire-géo au lycée la Martinière Duchère de Lyon, a créé une séquence pédagogique autour d’Ecoville pour sa classe. Pour ce faire, il a utilisé les kits pédagogiques conçus par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), à l’origine de ce serious game.

Ecoville permet de gérer la croissance d’une ville : logements, activités, mais surtout respect de l’environnement et énergies. Il propose au jeune joueur de construire une ville de 15 000 habitants, en respectant les accords de Kyoto – à savoir la réduction de la pollution, la limitation des émissions de gaz à effet de serre et de la production de déchets.

Une stratégie à élaborer et à mettre en oeuvre

Un croquis réalisé par un élève de Pascal Meriaux.

Un croquis réalisé par un élève de Pascal Meriaux.

Partageant son expérience sur le site de l’académie de Lyon, Pascal Meriaux propose une séquence divisée en trois temps, d’une heure et demie “d’accompagnement personnalisé”. D’abord, l’élève découvre le jeu et “élabore une stratégie, en respectant un plan local d’urbanisme (PLU)”.

Ensuite, il met en oeuvre cette stratégie en jouant. A la fin du jeu, il réalise un croquis de la ville qu’il a construite. Il cartographie et légende les différents visages de la ville. Economique, avec les usines, les bureaux administratifs, les centres commerciaux, l’activité agricole et les espaces touristiques. Social, avec les écoles, les hôpitaux, les éco-quartiers. Et environnemental, avec les centres de tri, les déchetteries, les champs d’éoliennes, les barrages hydroélectriques ou encore les pistes cyclables.

Enfin, l’élève de seconde présente et défend son projet à l’oral. A noter qu’il travaille avec un binôme, et qu’il dispose aussi d’un diaporama à compléter du début du jeu jusqu’à la présentation orale. Ce diaporama présente un “cahier des charges” à respecter, et des tableaux à remplir lors de la séance de jeu.

Selon Pascal Meriaux, le but de cette séquence est de “mettre en oeuvre et de développer” les capacités à “réinvestir des notions pour aménager une ville durable”, à “construire un croquis”, à “distinguer une simulation et un modèle de la réalité”, et à argumenter à l’oral.

A lire aussi, notre dossier sur les jeux sérieux.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous