Prime d’activité: Jacob (UMP) opposé à tout « RSA jeunes »

logo AFP

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé que la fusion RSA-prime pour l’emploi, prévue par le gouvernement, « pouvait se discuter », mais s’est déclaré opposé au versement aux jeunes de la nouvelle prime d’activité.

« Sur le principe de fusion, on peut effectivement en discuter », a-t-il dit dans les couloirs de l’Assemblée. « Mais ce qui est inquiétant, c’est de mettre en place une sorte de RSA jeunes », a-t-il ajouté.

« Là, il y a un vrai risque: c’est de dire +vous sortez du système scolaire et immédiatement vous débarquez sur le RSA+. C’est là qu’il faut être prudent et c’est ce qu’on dira lorsqu’on aura un texte sous les yeux, ce qui n’est pas le cas », a-t-il déclaré.

« A la sortie du système scolaire, l’intérêt d’un jeune, c’est d’être immédiatement en recherche d’activité et en prise avec le monde du travail, et là mettre en place ce système risque de créer une trappe de plus à chômage », a ajouté Christian Jacob.

Pour sa part, le porte-parole des députés socialistes, Hugues Fourage, a souligné lors d’un point presse que les jeunes qui recevraient la nouvelle prime d’activité « sont déjà des travailleurs ». Pour eux, « c’est un complément de pouvoir d’achat », a-t-il dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous