Le secrétaire général du gouvernement pressenti pour le Centre Pompidou

logo AFP

Le secrétaire général du gouvernement, Serge Lasvignes, est pressenti pour la présidence du Centre Pompidou en remplacement d’Alain Seban, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Nommé en 2006, Serge Lasvignes, 61 ans, a occupé ses fonctions sous trois présidents successifs (Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande), mais n’a jamais exercé de responsabilité dans le secteur de la culture.

La nomination de ce grand commis de l’Etat pourrait être officialisée mercredi lors du Conseil des ministres.

Alain Seban, nommé par Jacques Chirac, a déjà effectué deux mandats de cinq et trois ans. Il peut se prévaloir d’un bilan positif en termes de fréquentation et de présence du Centre Pompidou en province et à l’étranger, et ne cachait pas son souhait d’effectuer un troisième mandat.

Pour la sixième année consécutive, la fréquentation du centre (3,45 millions de personnes) a dépassé en 2014 les trois millions de visiteurs.

Le nom de plusieurs candidats potentiels à sa succession ont été cités par la presse, notamment Olivier Poivre d’Arvor, directeur de France Culture – qui a démenti auprès de l’AFP – et Eric de Chassey, directeur de la Villa Médicis à Rome.

Né à Toulouse comme Alain Seban, Serge Lasvignes a d’abord été professeur de français. Reçu à l’agrégation en 1978, il a enseigné pendant plusieurs années. Il a ensuite fait l’ENA, sortant troisième de sa promotion, et est entré au Conseil d’Etat.

Après avoir créé en 1995 la direction des affaires juridiques du ministère de l’Education nationale, dirigé alors par François Bayrou, il est nommé adjoint du secrétaire général du gouvernement avant de lui succéder en 2006.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous