Chatel: « la meilleure des fessées, c’est celle qui n’est jamais donnée »

logo AFP

Luc Chanel, ancien ministre UMP de l’Éducation nationale, a affirmé que « la meilleure des fessées, c’est celle qui n’est jamais donnée, comme la dissuasion nucléaire qui dissuade et n’est jamais utilisée », mardi sur iTÉLÉ.

Alors que le Conseil de l’Europe devrait tancer la France qui tolère la fessée, M. Chanel s’est déclaré « pour l’interdiction des châtiments corporels », tout en s’étonnant du débat sur un tel sujet.

« Qu’on interdise les châtiments corporels, très bien. Qu’on en fasse un débat pendant des années… CA a pu arriver à certains (de recevoir une fessée). Est-ce qu’ils ont été traumatisés pour autant? Je ne crois pas ».

« Est-ce que c’est le débat, la discussion du siècle? Arrêtons! Il y a des débats plus importants », a-t-il affirmé.

L’ancien ministre a également fait remarquer que durant les trois années où il a été en charge de l’Éducation nationale, « alors qu’on a tous les incidents qui se passent dans la France entière, dans les douze millions de familles tous les jours, (il n’avait) pas le souvenir d’avoir eu beaucoup de plaintes pour des fessées dans les familles ».

Le débat sur la fessée pourrait être relancé en France, après une décision du Conseil de l’Europe à la suite d’une réclamation d’une ONG britannique qui reproche à la loi française de ne pas interdire totalement les châtiments corporels sur les enfants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous