Un jeu sérieux pour l’apprentissage du latin en 5e

Le Giptic Lettres de l'académie de Paris propose un jeu sérieux en langue latine. Étalé sur quatre semaines, ce "serious ludus" permet aux élèves de 5e de "mieux comprendre" le latin à travers le numérique.

marcus1« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? » : c’est le nom d’un jeu sérieux qui invite les collégiens à enquêter dans la Rome Antique. Le joueur part à la recherche d’indices et interroge des suspects, le tout en langue latine.

Conçu pour par David Sillé-Champême, professeur de Latin, et Yaël Boublil, professeure de Lettres, ce « serious ludus » présenté par le Giptic (Groupe d’Intégration Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication) Lettres de l’académie de Paris, est soutenu par le ministère de l’Education nationale, et a été dévoilé au public lors du dernier salon Educatec-Educatice.

« Rendre une discipline attractive et apprendre autrement »

« Ce jeu sérieux conduira vos élèves latinisants sur la piste de l’assassin, tout en découvrant la civilisation romaine et en pratiquant la langue latine », écrit le Giptic Lettres de l’académie de Paris sur son site. « Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? » est destiné aux élèves de 5e. Il permet à ces derniers, arrivés en fin d’année, « de consolider leurs connaissances en langue et en civilisation de l’année tout en découvrant ou en approfondissant certains points », note le Giptic Lettres.

Lors de cette enquête interactive, le jeune joueur doit découvrir qui a assassiné le préteur Marcus Sempronius Doctus. Il fouille la maison de la victime, observe les objets, se renseigne sur l’âge et le statut social des suspects, les interroge. « Ce jeu est non seulement une façon de rendre une discipline attractive, mais il est aussi et surtout un moyen d’apprendre. Le numérique permet de multiplier les activités tout en focalisant l’attention de l’élève sur un unique support collectif ou individuel. De plus, les visites virtuelles et le latin vivant, écrit et oral, viennent donner une restitution dynamique de l’Antiquité du Ier siècle ap. J.-C. », écrit la structure.

« En invitant les élèves de 5e à prélever des indices sur des realia (la domus romaine, la familia romaine, le système patron-client, ou encore la divination) ou dans des énoncés de latin oralisé accessibles et à les réorganiser pour produire à leur tour des phrases latines, nous nous inscrivons dans notre objectif tracé en 2012 : oraliser le latin pour mieux le comprendre et apprendre les langues et cultures de l’Antiquité avec le numérique », ajoute le Giptic.

Les enseignants intéressés peuvent s’inscrire auprès de l’académie de Paris pour la session 2015, et bénéficier d’un « accompagnement numérique et didactique ».

« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? » / Exercice

« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? » / Exercice

Le jeu s’étale sur quatre semaines. Il est divisé en « unités », qui sont livrées, de façon hebdomadaire, sur le compte des classes inscrites. Tous les lundis, une vidéo interactive est ainsi publiée, et l’élève reçoit des tâches à accomplir. Au terme de chaque capsule vidéo explorée, il doit répondre à des questions, ou faire des exercices. L’enseignant peut ensuite évaluer « finement » le travail de l’élève.

Un concours entre établissements

« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? » est aussi un concours. Plusieurs établissements scolaires peuvent participer, en s’inscrivant sur une plateforme dédiée. Ils remportent des points tout au long de l’enquête.

Un classement des collèges est publié chaque semaine. Cette « amicale émulation entretient la motivation », tout comme le permet « l’entraide encouragée au sein du groupe, puisque chaque participant rapporte des points à sa Gens (autrement dit à son établissement) », indique le Giptic Lettres de l’académie de Paris..

« Permettre aux collègues de scénariser leurs propres jeux sérieux »

Pour réaliser ce jeu multiplateforme (il peut se jouer sur ordinateur comme sur tablette), David Sillé-Champême et Yaël Boublil ont effectué des recherches pointues sur les serious games.

« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? »

« Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ? »

« La structure du jeu, en tâches successives et progressives à accomplir en un temps limité, et selon des modalités décidées par l’enseignant en fonction de son groupe (alternance de temps de travail collectifs, en groupe ou individuel, en classe, au CDI ou à la maison, etc.), nous vient des expérimentations d’enquêtes interactives, d’après les romans policiers de Gaston Leroux, menées au Canopé de Paris, par Olivier Brunet, entre 2003 et 2005, avec Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir », écrivent-ils sur le site du Giptic.

Ce jeu a déjà été testé (dans une version moins élaborée) par deux collèges parisiens, en 2014. Ils transmettront leurs retours d’expérience lors d’une animation du Giptic, qui aura lieu à Paris avant le début de l’enquête interactive. A la fin du « concours », une seconde animation de prise en main des outils utilisés par les concepteurs du jeu (PowToon, Tellagami, Morfo, AdobeVoice, Prezi) sera organisée, « pour que les collègues puissent à leur tour scénariser leurs propres jeux sérieux en Latin, en Grec ou en Français ou des capsules vidéos support d’une classe inversée », indique le Giptic.

Découvrez aussi notre dossier sur les serious games.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous