Pléthore de candidats à un concours destiné à fournir plus de profs dans le 93

logo AFP

Des milliers d’étudiants se sont inscrits à un concours supplémentaire de l’académie de Créteil, prévu notamment pour fournir davantage de professeurs en Seine-Saint-Denis, selon des chiffres du ministère de l’Education, confirmant des informations du Parisien vendredi.

Ce concours offrant 500 postes à la rentrée 2015 dans l’académie de Créteil, qui regroupe les départements de Seine-Saint-Denis, de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne, a attiré 8.500 titulaires de master. Le ministère attendait un millier d’inscrits.

Il y aura environ 17 candidats pour un poste, alors que l’an dernier la moyenne nationale était de huit candidats pour un poste.

Créteil est l’une des académies qui peinent le plus à recruter, avec l’équivalent de quatre candidats pour un poste, notamment car la Seine-Saint-Denis, département réputé difficile, attire peu. Résultat: des postes vacants, des professeurs non remplacés et le recours à des centaines de contractuels pour répondre aux besoins de ce département qui compte 300.000 élèves et en accueille 2.000 supplémentaires chaque année.

La ministre Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé ce concours supplémentaire en novembre lors d’un déplacement dans une école de Bondy, reconnaissant les besoins « singuliers » de l’académie, et en particulier de la Seine-Saint-Denis.

« Cela montre bien qu’il y avait un moyen de résoudre les difficultés d’attractivité de l’académie de Créteil et que, plus généralement, c’est en répondant davantage à la singularité de chaque territoire, de chaque école, que l’on répondra mieux aux besoins des élèves et que notre système éducatif gagnera en efficacité », s’est félicité vendredi l’entourage de la ministre.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à mardi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous