Pédagogie numérique : les universités ont “de gros efforts à accomplir”

Pour le CESE, la France a encore de “gros efforts à accomplir” pour développer la “pédagogie numérique” au sein des établissements de l’enseignement supérieur.

Studenten © Adam Gregor - Fotolia

Studenten © Adam Gregor – Fotolia

Dans son avis, intitulé “La pédagogie numérique – un défi pour l’enseignement supérieur”, le CESE (Conseil économique, social et environnement) se prononce pour le développement d’une “stratégie nationale d’envergure relative au développement numérique de l’enseignement supérieur”, en s’appuyant notamment sur FUN, la plateforme de Moocs lancée fin 2013 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

La plateforme FUN, exemple de pédagogie numérique

“L’accompagnement par l’État de la montée en puissance de la pédagogie du numérique dans les universités est de plus en plus structuré”, écrit le CESE, qui cite l’exemple de FUN. Pour l’institution, au travers d’outils tels que cette plateforme, “il est possible de mettre la technologie numérique au service des apprenants, en développant des formations hybrides mêlant enseignement présentiel et enseignement à distance”.

Pour autant, pour le CESE, la France a encore de “gros efforts à accomplir” pour développer la pédagogie numérique au sein des établissements de l’enseignement supérieur. “Du fait de son apparition récente, la pédagogie numérique n’est pas appliquée dans tous les établissements”, constate le Conseil.

Une “mise à niveau” des parcs informatiques souhaitée

Students in a computer class © WavebreakmediaMicro - Fotolia

Students in a computer class © WavebreakmediaMicro – Fotolia

Parmi ses préconisations, le CESE conseille “d’évaluer l’existant, en particulier les équipements, en réalisant un état des lieux”. Le Conseil se prononce pour la mise en place d’une “étude sur les équipements collectifs et individuels” de chaque université, afin de “mettre en place un plan national de mise à niveau du parc informatique”.

L’avis propose aussi l’évaluation, par le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES), des dispositifs de pédagogie numérique. “L’objectif est d’évaluer l’ensemble des pratiques existantes et de maîtriser les effets concrets que ces expérimentations ont notamment sur la réussite étudiante”, note le Conseil.

Droit à la formation et Creatives Commons

Le CESE estime nécessaire de “favoriser l’engagement pédagogique des enseignants”, en leur garantissant un “droit à la formation”, par la mise en place d’une “formation dédiée à la pédagogie numérique”, par les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), afin de “favoriser l’essaimage de bonnes pratiques.”

L’institution se penche aussi sur “les nouvelles problématiques” en matière de propriété intellectuelle. Dans le cadre des Moocs, elle observe que “de nombreux enseignants émettent des craintes quant au détournement, à l’appropriation et à l’usage commercial de leur production”. Face à ces inquiétudes, le CESE encourage l’utilisation de licences libres, comme les Creative Commons, qui “facilitent l’utilisation et la circulation d’une œuvre”, tout en “présentant quelques garanties pour son auteur”.

Empty computer room © WavebreakMediaMicro - Fotolia

Empty computer room © WavebreakMediaMicro – Fotolia

Des Spoc pour la formation professionnelle continue

“Dans le cadre de la formation continue, les “petits cours privés en ligne”, ou Spoc, sont appelés à devenir le  principal outil de développement dans les établissements d’enseignement supérieur”, écrit le CESE.

“L’un des problèmes actuels du faible développement de la formation continue par les universités, tient au fait qu’elles proposent des horaires de formations inadaptés aux rythmes des publics se dirigeant vers ce type de formation”, explique le Conseil. Ainsi, “des dispositifs d’apprentissages asynchrones” tels que des Spoc “permettraient que des salariés suivent des cours à leur rythme et qu’ils soient évalués progressivement.”

“Afin de répondre à ces enjeux, les établissements pourraient bâtir en matière de formation professionnelle continue des partenariats et des expériences avec les entreprises et administrations”, écrit le CESE, qui cite l’exemple d’un Spoc créé par l’ESPE de l’université Cergy-Pontoise, qui permet de “former à distance 300 professeurs des écoles”.

Développer un “environnement favorable” au numérique

Student using a digital tablet © Minerva Studio - Fotolia

Student using a digital tablet © Minerva Studio – Fotolia

Le CESE propose enfin de favoriser “la mise en place d’un environnement propice à la pédagogie numérique”. Pour le Conseil, “cela passe par le développement de structures dédiées”, comme des Living Labs ou des Fab Labs.

Le CESE considère aussi que “chaque établissement devrait avoir une ‘Ressources factory’, ou un ‘Digital center’, qui aurait pour objectif d’accompagner la création et le développement de contenus pédagogiques numériques”, en conseillant les enseignants “sur la scénarisation de leurs cours”, sur la production de “produits numériques (Mooc, Spoc, contenus en ligne…)”, ainsi que sur le “redesign de contenus classiques”.

Enfin, le CESE se prononce pour une extension de l’accès au haut débit “sur tous les sites de l’enseignement supérieur, y compris ceux relevant du CROUS”, ainsi que pour le déploiement d’un “réseau Wi-Fi de qualité”.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous