Métiers de la petite enfance: signature d’un accord pour développer l’emploi

logo AFP

Les ministres François Rebsamen (Travail) et Laurence Rossignol (Famille) ont signé lundi avec les partenaires sociaux un accord-cadre visant à valoriser et développer les métiers de la petite enfance.

Cet accord national d’engagement de développement de l’emploi et des compétences (Edec), conclu pour la période 2015-2018, concernera le secteur privé de la petite enfance (crèches associatives, particuliers employeurs d’assistants maternels ou de gardes à domicile, entreprises de crèches), ont précisé les deux ministères dans un communiqué.

L’Etat apportera jusqu’à 1,5 million d’euros et les organismes paritaires finançant la formation professionnelle des salariés jusqu’à 3,5 millions, soit un total de 5 millions d’euros.

Ces sommes serviront à financer des actions de soutien aux salariés (professionnalisation, développement des compétences, prévention des risques professionnels) et aux employeurs (gestion des ressources humaines, recrutement).

Il permettra notamment l’accès à la qualification, par exemple en promouvant la validation des acquis de l’expérience vers le diplôme d’auxiliaire de puériculture, selon le communiqué. Il vise aussi à mieux faire connaître les métiers de la petite enfance.

« C’est la première pierre d’un plan pour les métiers de la petite enfance que je présenterai prochainement », a déclaré Laurence Rossignol, citée dans le communiqué.

Pour François Rebsamen, « il est indispensable de valoriser (ces métiers) qui constituent un gisement d’emplois (…) ».

Il a souligné qu’une partie des employeurs du secteur est confrontée à des difficultés de recrutement, et que de nombreux départs à la retraite, notamment d’assistants maternels, sont prévus dans les prochains mois, selon le texte de son discours. Parallèlement, les parents sont demandeurs d’accueil sur des horaires « atypiques ou décalés ».

Le gouvernement a fixé l’objectif d’accroître de 275.000 le nombre de places d’accueil de jeunes enfants entre 2012 et 2017 (+20% en cinq ans): +100.000 places de crèches, +100.000 places chez des assistantes maternelles et +75.000 places en écoles maternelles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous