Pécresse pour « un plan d’urgence sécurité » en Ile-de-France

logo AFP

Valérie Pécresse (UMP), chef de file de l’UMP en Ile-de-France, a préconisé mardi « un plan d’urgence pour renforcer la sécurité en Ile-de-France » dans les transports, les lycées et le petit commerce.

Les transports et les lycées étant du ressort de la Région, la sécurité est « aussi l’affaire de la Région » en Ile-de-France, a déclaré Mme Pécresse lors d’un point de presse, en rappelant les attentats terroristes de janvier à Paris.

Selon l’élue des Yvelines, « d’ici la fin de l’année, il faut mettre au moins une vidéoprotection dans la première voiture de toutes les rames » anciennes encore en circulation, qui n’en sont pas équipées contrairement aux plus récentes.

Elle a chiffré le coût de cette mesure à « 20 millions d’euros », soit le prix payé « pour l’installation d’écrans plats faisant la promotion de la Région dans les Franciliens », les modèles de la dernière génération de trains.

La députée des Yvelines a dit vouloir déposer « dans les prochaines semaines » une proposition de loi instaurant « l’obligation d’avoir ses papiers d’identité dans les transports collectifs, en régime Vigipirate alerte-attentats », ce qui est le cas en ce moment.

D’autre part, pour permettre le maintien du petit commerce, notamment dans les quartiers les moins sûrs, la chef de file de l’opposition à la Région a préconisé une aide de cette institution (« dans la limite de 15.000 euros ») aux commerçants et services de proximité qui s’équiperaient d’une vidéosurveillance.

Mme Pécresse s’est également félicitée, avec ironie, de ce qu' »enfin, la Région mette en place un plan de sécurisation des lycées ». « Je suis heureuse que l’opposition ait servi d’aiguillon », a-t-elle déclaré, tout en regrettant que ce plan ne concerne pour le moment, selon son équipe, que la pose de clôtures autour des établissements mais pas celle de caméras de surveillance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous