La Mutuelle des étudiants (LMDE) placée sous sauvegarde de justice pour six mois

logo AFP

La Mutuelle des étudiants (LMDE), née sur les ruines de la Mnef, a été placée lundi sous sauvegarde de justice par le tribunal de grande instance de Créteil, pour éviter une procédure de liquidation judiciaire à court terme.

Le juge a donné six mois à son administratrice provisoire, Anne-Marie Cozien, pour redresser la situation de la LMDE, première mutuelle étudiante avec 920.000 affiliés, dont la dette s’élève à 35 millions d’euros (dont 5 millions d’euros uniquement pour les remboursements de frais de santé des étudiants).

A cette ardoise colossale se sont ajoutés des problèmes techniques (délais de remboursement de plus en plus longs, cartes vitales adressées tardivement), mis en avant notamment dans un rapport de la Cour des comptes publié en 2013, et à l’origine de la colère des étudiants et de leurs familles.

Pour Anne-Marie Cozien, le salut ne peut venir que de la sauvegarde. Cela permet « le gel des dettes antérieures » à la décision de justice et « la nomination d’un administrateur judiciaire », pour prendre les décisions les plus importantes, en vue d’un plan de sauvetage, a-t-elle expliqué à l’AFP.

Pendant cette procédure, « tous les étudiants seront remboursés de leurs frais de santé », a-t-elle assuré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous