Salaires enseignants : les augmenter de 30 % en éducation prioritaire ?

Selon Eric Charbonnier, chargé de l'éducation à l'OCDE, il faut augmenter de 30 % le salaire des enseignants en zone d'éducation prioritaire.

bulletin de paie

© Olivier Tuffé – Fotolia

Augmenter le salaire des enseignants en éducation prioritaire pour rétablir l’attractivité des établissements sensibles. Voici ce que suggère Eric Charbonnier, expert chargé de l’éducation à l’OCDE, dans les Echos ce mercredi.

Réfléchir à des « augmentations de salaire conséquentes »

« Il faudrait, en France, réfléchir à des augmentations de salaires conséquentes et susceptibles d’attirer les enseignants » en éducation prioritaire, « de l’ordre de 30 % », estime l’expert. Plusieurs pays de l’OCDE ont déjà opté pour une revalorisation salariale des enseignants travaillant en zone sensible. Ainsi, « au Brésil, les enseignants qui travaillent dans des zones rurales désaffectées sont payés 60 % de plus que les autres. En Estonie, les enseignants en zone prioritaire perçoivent une prime de l’ordre de 12 000 euros sur trois ans », souligne Eric Charbonnier.

Sélectionner les enseignants dès le concours

Cette revalorisation devrait, selon l’expert, être accompagnée d’autres mesures incitatives telles que « des avancées plus rapides de carrière ou des décharges horaires ». Il faudrait aussi dès les concours de recrutement pouvoir « sélectionner des étudiants capables d’aller travailler en zone prioritaire« , préconise-t-il.

Actuellement, les profs exerçant en éducation prioritaire en France perçoivent une indemnité de 1 156 € annuels. Cette indemnité sera augmentée de 50 % en 2015 pour ceux qui travaillent en REP et doublée pour les enseignants de REP+. Ces derniers bénéficient également d’une pondération des heures d’enseignement de 1,1 dans le 2nd degré (correspondant à une décharge d’environ 1h30 par semaine pour un service complet) et à 18 demi-journées remplacées dans le premier degré.

Source(s) :
  • se-unsa.org

1 commentaire sur "Salaires enseignants : les augmenter de 30 % en éducation prioritaire ?"

  1. Guilhem  9 février 2015 à 11 h 40 min

    Pourquoi une augmentation uniquement en zone d’éducation prioritaire? De nombreux établissements sont difficiles sans pour autant être en zep. Et de plus, les enseignants sont victimes d’une forme de dénigrement, depuis 1997. Ils ont perdu beaucoup de pouvoir d’achat. Ils sont de moins en moins respectés et ne symbolisent plus l’ascension sociale dans la République. Il faudrait une augmentation globale et mettre fin au blocage des salaires.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous