Des mesures pour l’éducation au développement durable

logo AFP

Semaine pour le climat dans les écoles, coin nature, encouragement au bio dans les cantines: Ségolène Royal et Najat Vallaud-Belkacem s’apprêtent à annoncer mercredi des mesures pour l’éducation au développement durable, selon les ministères de l’Écologie et de l’Éducation nationale.

« Avec 12,3 millions d’élèves, 840.000 enseignants, l’Éducation nationale est un levier majeur pour faire évoluer les comportements, réussir le pari de la transition énergétique et former à une citoyenneté respectueuse de l’environnement », font valoir les deux ministères.

Une « semaine pour le climat » sera notamment organisée chaque année dans « tous les établissements scolaires, en lien avec la Fête de la Science », permettant d’organiser des débats sur le changement climatique et de la biodiversité.

D’ici 2020, les établissements devront inscrire le développement durable dans leur projet d’école ou d’établissement.

En primaire, « des outils pédagogiques seront mis à disposition des écoles pour les aider à développer des coins nature (jardin pédagogique, hôtels à insectes, mares pédagogiques) ».

Les sorties scolaires dans la nature seront encouragées, de même que l’accès au bio dans les cantines.

Les programmes scolaires en cours de réécriture intégreront le développement durable dans toutes les disciplines « de la maternelle au baccalauréat ».

Des « simulations de négociations internationales sur le changement climatique seront organisées d’ici l’automne 2015 » dans les établissements et des « éco-délégués », soit des délégués de classe sur le développement durable, seront désignés dans tous les collèges et lycées « pour sensibiliser leurs camarades et proposer des projets communs ».

Par ailleurs, les mouvements d’étudiants et de la jeunesse seront associés aux travaux du Conseil national de la transition écologique pour la COP21, la Conférence de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre.

Le délai de candidature pour obtenir le label Grande cause nationale, qui distingue cette année l’engagement contre le changement climatique, a été prolongé jusqu’au 19 février. Moins d’une dizaine d’associations avaient présenté leur candidature avant la date limite fixée au 26 janvier. Ce label, attribué chaque année par le Premier ministre depuis 1977, permet à des « organismes à but non lucratif souhaitant faire appel à la générosité publique d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous