Grève des enseignants : les salaires passés au crible

Les enseignants sont entrés en grève, ce mardi 3 février. Ils réclament, entre autres, de meilleurs salaires.

Enseignant

Enseignant © apops — Fotolia.com

Alors que les enseignants sont entrés en grève ce mardi 3 février, Eric Charbonnier, expert éducation à l’OCDE, a effectué un zoom sur le salaire des professeurs, dans La Croix. 

Des enseignant français moins bien payés qu’ailleurs

Premier constat : globalement, les enseignants français sont moins bien rémunérés que dans les autres pays de l’OCDE. « Cette affirmation est surtout vraie dans le primaire, où les primes sont moins élevées et où il n’y a pas d’heures supplémentaires (l’écart par rapport à la moyenne de la zone y atteint les 14 %) », indique Eric Charbonnier.

Une baisse du pouvoir d’achat en 10 ans

Second constat : la situation s’est dégradée durant la dernière décennie. « Dans deux-tiers des pays de l’OCDE, la rémunération des enseignants a progressé par rapport à l’inflation. Ce qui n’est pas le cas en France, où les professeurs ont perdu du pouvoir d’achat. On note une baisse du salaire réel d’environ 8 % entre 2000 et 2010 pour un professeur en milieu de carrière », remarque l’expert dans les colonnes de La Croix.

Education prioritaire : une indemnité insuffisante

Troisième constat : malgré une indemnité accordée aux enseignants intervenant en éducation prioritaire plus importante à la rentrée prochaine, « on augmente significativement une indemnité qui, au départ, est insuffisante pour être motivante (1 156 € par an) », explique Eric Charbonnier.

Un temps passé en classe supérieur à la moyenne

Quatrième et dernier constat : « le temps passé en classe » par les enseignants du premier degré est « supérieur à la moyenne » de l’OCDE. « Ceux du second degré totalisent moins d’heures devant élèves, mais travaillent autant que la plupart des collègues de la zone, du fait de la charge des programmes et de la masse des copies à corriger », constate encore Eric Charbonnier.

Une baisse des salaires importante en 2015

A noter que cette année, les professeurs des écoles perdront plusieurs euros sur leur salaire, selon le syndicat enseignant Snuipp-FSU. Sur l’année, la perte financière ira « de 96 euros pour un enseignant à l’échelon 3 à 167 euros à la Hors classe ». A l’origine de cette baisse de salaire, l’augmentation du prélèvement pour pension civile de 9,14 % à 9,54 % du traitement brut.

A lire aussi :

Enseignants : « une rémunération supérieure au salaire médian »
Salaires enseignants : 2 174 € en primaire à 5 821 € en prépa (moyennes)
Les profs « ne sont pas d’abord attirés par l’argent, sinon ils ne feraient pas enseignants »

Source(s) :
  • La Croix

1 commentaire sur "Grève des enseignants : les salaires passés au crible"

  1. Julien  3 février 2015 à 11 h 59 min

    La baisse n’est pas que pour les professeurs des écoles mais pour tous les enseignants !!Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous