Refonte des aides au logement: toute décision serait aujourd’hui « prématurée »(Pinel)

logo AFP

La ministre du Logement Sylvia Pinel juge dimanche « prématuré de décider quoi que ce soit » en matière de refonte des aides au logement, deux jours après la diffusion dans la presse d’un rapport préconisant des mesures choc.

« Aujourd’hui, il est prématuré de décider quoi que ce soit », affirme la ministre dans un entretien au Journal du dimanche (JDD), rappelant qu’un groupe de travail constitué de parlementaires « sera formé dès cette semaine » pour plancher sur les Aides personnalisées au logement (APL).

« Ils formuleront des propositions, mais ce sujet ne se traite pas en quelques semaines », dit-elle.

Selon la ministre, si « la question d’une réforme des APL accession peut se poser », la « situation reste complexe ».

Le dispositif de l’APL accession — que le gouvernement voulait fortement restreindre dans son budget 2015, au grand dam des professionnels du secteur immobilier — a été maintenu pour un an pour permettre aux parlementaires de plancher sur le sujet.

Ce dispositif aide quelque 30.000 ménages modestes par an à devenir propriétaires.

« La confiance des Français dans l’immobilier revient progressivement. Ce n’est pas le moment de modifier des mesures », poursuit Mme Pinel dans les colonnes du journal, estimant que cela risquerait d’être « mal perçu par nos concitoyens ».

Les pistes choc d’un rapport émanant de trois administrations — le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l’Inspection générale des finances (IGF) — ont été rapportées par le quotidien Les Echos vendredi.

Ce « document de travail » qui « n’engage pas le gouvernement » selon Mme Pinel, propose notamment de resserrer les critères d’attribution des APL.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous