Apologie de la Shoah: le responsable du GUD à Lyon devant le juge

logo AFP

Le responsable du GUD (organisation étudiante d’extrême droite) placé en garde à vue jeudi à Lyon après avoir posté sur Twitter et Facebook des images faisant l’apologie de la Shoah, a été déféré vendredi devant un juge en vue d’une mise en examen, selon une source proche du dossier.

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour « apologie de crime contre l’humanité » et « provocation à la haine raciale ». Le ministère public ne peut, en la matière, requérir de placement en détention ou de placement sous contrôle judiciaire.

Cet homme de 20 ans avait été interpellé jeudi après-midi à son domicile, après que le compte twitter du Groupe union défense (Gud) de Lyon eut posté, mardi, une affiche parodiant une publicité du soda Oasis, sur laquelle on pouvait lire: « +Shoasis ananas », avec les mentions « Arbeit macht frei », « +Teneur garantie: six millions », « Au Zyklon B » et « Sans goyim ».

Avec ce message en dessous: « Joyeux anniversaire! #70 ans de Business, ça commence à faire #Auschwitz ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous