Le groupe Vatel, leader de l’hôtellerie, va ouvrir une école à Shanghai

logo AFP

Vatel, leader mondial de l’enseignement du management de l’hôtellerie et du tourisme, va ouvrir sa 28e école à Shanghai, ont annoncé mercredi le président-fondateur du groupe, Alain Sebban, et ses partenaires.

Ce campus ouvrira ses portes en septembre 2016 en accueillant une cinquantaine d’élèves. Il sera dirigé par Stéphane Liu, un chef chinois diplômé de l’Institut Bocuse à Lyon et désormais installé à Shanghai, et son épouse Jacqueline.

La signature du partenariat entre M. Sebban et le couple Liu s’est faite mercredi en présence de Mme Ju Wang, consul général de la République populaire de Chine à Lyon.

« Notre objectif, quand nous avons pris la décision il y a vingt ans d’ouvrir des écoles Vatel dans le monde, était de permettre à chacun d’étudier dans son pays. Nos étudiant venaient en France pour recevoir leur formation, nous pensons que c’est préférable pour eux de vivre dans leur pays et de garder leur culture », a expliqué Alain Sebban.

« Transmettre le savoir-faire à la française est beaucoup plus facile quand on a un partenaire qui connaît bien la France », a-t-il ajouté à l’attention de M. Liu, qui a travaillé avec les chefs Alain Ducasse et Michel Bras.

« Le niveau et le savoir-faire de l’école Vatel profiteront énormément aux étudiants chinois », a souligné Stéphane Liu.

Vatel est déjà implanté en Chine avec l’école de Huangshan, installée en 2014, et trois autres campus ouvriront dès la rentrée 2015 à Fujian, Shenzen et Kunming avant celui de Shanghai en 2016. Avec l’accord du gouvernement chinois et en partenariat avec les universités publiques de ces villes, les cinq écoles délivreront un diplôme à l’issue de quatre ans de formation.

Fondé en 1981 en France, le Groupe Vatel compte 7.000 étudiants et 27.000 diplômés qui exercent dans le monde entier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous