Antisémitisme : « une partie de la communauté juive vit dans l’angoisse » (Dray)

logo AFP

Aujourd’hui « une partie de la communauté juive, en France, vit dans l’angoisse » a déclaré mardi Julien Dray, proche de François Hollande, en réaction à la montée des actes antisémites.

Pour le conseiller régional d’Île-de-France, « une partie de la communauté juive en France » vit actuellement « dans l’angoisse et dans l’inquiétude » et « hésite à sortir, à porter les kippas, à aller dans ses lieux de culte ».

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a publié mardi son bilan annuel montrant un doublement du nombre des actes antisémites par rapport à l’an passé. Selon ce bilan, plus de 850 actes antisémites, dont près de 100 avec violences, ont été enregistrés en 2014.

Sur BFMTV Julien Dray a déclaré que « les français » étaient « de toutes origines » mais a souligné qu' »une partie de la communauté juive à l’impression qu’elle est à part, qu’elle est en transit dans la société française ». Le conseiller régional a appelé à « faire attention à ne pas communautariser la société française ».

« Ce n’est pas une affaire de juifs », a-t-il ajouté, « c’est une affaire de toute la société française en général » puisqu' »il y a une mobilisation, une éducation permanente, une vigilance permanente » et que cela passe autant par « l’école » que par « la télévision, les radios et internet ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous