Bertrand (UMP) favorable à un service national obligatoire pour les filles et garçons

logo AFP

Le député UMP Xavier Bertrand s’est prononcé dimanche en faveur d’un « service national » obligatoire de trois mois minimum pour les filles et garçons de 18 à 25 ans.

« Je veux un service national obligatoire, il n’y a plus aujourd’hui dans notre pays de moment et d’endroit où tous les jeunes se retrouvent », a fait valoir l’ex-ministre au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.

« Je veux qu’entre 18 et 25 ans, toutes les filles et garçons puissent faire au moins trois mois de service », a détaillé le candidat à la primaire UMP de 2016. Ce service pourrait notamment, selon lui, se tenir l’été dans les internats ou établissements scolaires libérés pour les vacances.

Cette proposition coûterait environ 1,5 milliard d’euros par an, a ajouté M. Bertrand. Selon lui, « on n’a pas pensé à l’époque » de la suppression du service en 1996 « qu’il fallait remplacer ce moment par autre chose ».

Selon lui, les annonces du gouvernement en matière d’éducation « vont dans le bon sens mais il faut aller plus loin », en particulier dans l’enseignement du français, de l’histoire. « Il faut que l’école soit obligatoire (…)Vous avez aujourd’hui à peu près 20.000 enfants qui ne vont pas à l’école », a-t-il enchaîné, plaidant pour « davantage de contrôles pour tous les établissements sous contrat ».

M. Bertrand s’est par ailleurs redit favorable à l’envoi de militaires dans les quartiers pour maintenir l’ordre et au maintien des effectifs dans les Armées, au nom de la « guerre » menée contre les jihadistes qui « veulent remettre en cause notre mode de vie ».

mat/tma/ct

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous