Citoyenneté, laïcité, autorité, ouverture et mixité : le plan de Najat Vallaud-Belkacem

La ministre de l'Éducation nationale a présenté ce jeudi les mesures de "mobilisation de l'école pour les valeurs républicaines". Elle ouvre ainsi officiellement "l'acte II de la Refondation de l'Ecole".

Meilleures amies école

© .shock – Fotolia.com

Ce jeudi, la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a détaillé toute une série de mesures destinées à “donner une nouvelle impulsion à l’école”, et à “amplifier” la loi de Refondation de l’Ecole de la République, votée en juillet 2013. 

Priorité à la laïcité et aux valeurs républicaines

Priorité n°1, parmi les mesures annoncées : “la laïcité et la transmission des valeurs républicaines” à l’école. Un plan de formation continue des enseignants et des personnels d’éducation sera déployé “pour les aider à aborder avec les élèves les questions relatives à la citoyenneté, à la laïcité et à la lutte contre les préjugés”.

La ministre annonce la formation, d’ici juillet 2015, de 1000 enseignants et personnels d’éducation “aguerris”. Formés sur les questions de la laïcité, ils seront déployés dans les établissements scolaires, afin de former à leur tour des collègues. Dans chaque académie, des “référents laïcité” et des “référents éducation aux médias” proposeront aux enseignants et aux directeurs d’établissements, de se former à l’enseignement laïque du fait religieux, ainsi qu’aux usages des technologies numériques.

Dans les concours de recrutement, l’évaluation des candidats comprendra “la capacité à expliquer et à faire partager les valeurs de la République”. En outre, lors de la formation des enseignants au sein des Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), des cours sur “la laïcité et la lutte contre les préjugés” seront créés.

Le ministère mettra à disposition des équipes pédagogiques, des “ressources nouvelles sur la pédagogie de la laïcité et pour l’enseignement laïque du fait religieux” – sur la plateforme M@gistère, à travers un livret informatif, et grâce à de nouveaux contenus pédagogiques produits par le réseau Canopé”.

Pour “contrer les discours de haine et de repli sur soi”, la ministre annonce le développement d’un “portail de ressources pédagogiques” destiné à “lutter contre le racisme et l’antisémitisme”, ainsi que la publication d’un livret de “prévention et de lutte” contre la radicalisationEnfin, le Conseil supérieur des programmes “renforcera les contenus” de l’enseignement laïque du fait religieux et de l’éducation aux médias et à l’information (EMI) dans les programmes de l’école élémentaire et du collège. 

Autorité des maîtres et rites républicains

Najat Vallaud-Belkacem ministre Education nationale

Portrait de Najat Vallaud-Belkacem (photo Benjamin Géminel)

Pour “rétablir l’autorité des maîtres”, le gouvernement mise sur “le respect et l’apprentissage des règles de civilité et de politesse à l’école”. A chaque rentrée, “le règlement intérieur et la Charte de la laïcité seront présentés et expliqués aux élèves et à leurs parents, qui signeront ces documents pour manifester leur engagement à les respecter”, indique la ministre, dans le document décrivant toutes les mesures.

Comme l’indiquait hier François Hollande, “tout comportement mettant en cause les valeurs républicaines ou l’autorité du maître fera l’objet d’un signalement au chef d’établissement, d’un dialogue éducatif associant les parents d’élèves et, le cas échéant, d’une sanction”.

Le rétablissement de l’autorité des maîtres passe aussi par “la compréhension et la célébration des rites et des symboles républicains (hymne, drapeau, devise)”, indique le ministère, ainsi que par la célébration, le 9 décembre, dans tous les établissements scolaires, de la Journée de la laïcité. Les écoles participeront aussi à des “commémorations patriotiques”, à la semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, et à la semaine de l’engagement.

Un parcours citoyen

Durant toute sa scolarité, de l’école élémentaire à la Terminale, l’élève suivra un “parcours citoyen”. Ce parcours reposera, dès septembre 2015, sur le nouvel enseignement moral et civique, ainsi que sur l’EMI, nécessaire pour “s’attaquer à la mésinformation des jeunes”.

Pour “engager les élèves dans des activités de production de contenus, et leur faire prendre conscience des enjeux attachés à la fiabilité des sources”, les professeurs documentalistes, au collège et au lycée, seront mobilisés pour développer un média (radio, journal, blog).

Le gouvernement prévoit aussi de développer les initiatives des élèves (conseils d’enfants, projets éducatifs territoriaux) et de “valoriser leur engagement associatif”.

L’école, ouverte sur l’extérieur

happy kids with teacher in school classroom

happy kids with teacher in school classroom © .shock – Fotolia.com

Ouverte sur l’extérieur, l’école développera des programmes autour de la laïcité et de la citoyenneté avec les collectivités territoriales. Elle renforcera aussi ses liens avec l’éducation populaire, des médias et des associations de lutte contre le racisme, en vue d’actions éducatives et pédagogiques.

Annoncée hier par le président de la République, une “réserve citoyenne d’appui aux écoles et aux établissements” sera créée dans chaque académie, sous l’autorité des recteurs. Tous les citoyens désireux “d’apporter leur concours aux missions de l’école”, pourront participer.

L’école développera aussi des “temps d’échange” avec les parents d’élèves, afin de bâtir une “relation de confiance”. Najat Vallaud-Belkacem annonce en outre la création d’un “comité départemental d’éducation à la santé et à la citoyenneté”, qui associera la communauté éducative et les fédérations de parents d’élèves.

Combattre les inégalités et favoriser la mixité sociale

Pour “renforcer le sentiment d’appartenance dans la République”, le ministère engage un “chantier prioritaire” sur la maîtrise du français. Une évaluation du niveau des élèves en français, “à des fins diagnostiques”, sera mise en place au début de CE2 pour permettre aux équipes pédagogiques “d’identifier les difficultés”, et de mettre en place “une réponse adaptée”.

Une autre mesure prévoit d’accélérer la mise en place du plan de lutte contre le décrochage scolaire. Des moyens financiers et humains seront déployés à cette fin.

Contre les déterminismes sociaux et territoriaux, le gouvernement mettra en place une “politique active de mixité”, afin d’agir “sur la composition des collèges”, en lien avec des entreprises et des associations partenaires.

“Une action en faveur des publics les plus fragiles” sera aussi engagée. Pour aider les enfants en situation de pauvreté, le gouvernement augmentera, de 20%, le financement des fonds sociaux.

Enfin, face aux “risques de repli et de radicalisation chez les jeunes”, Najat Vallaud-Belkacem insiste sur la nécessité d’un repérage des “signes précurseurs” par les chefs d’établissements, qui seront formés dans cette optique.

1 commentaire sur "Citoyenneté, laïcité, autorité, ouverture et mixité : le plan de Najat Vallaud-Belkacem"

  1. michel  23 janvier 2015 à 11 h 03 min

    La séparation entre la religion et la république est la base de la laïcité en France. Il est évident que si l’on ne partage pas cet avis, il est difficile de se sentir Français pour certaines personnes.
    Les extrémistes trouveront toujours des éléments pour alimenter leur politique que ce soit contre les caricatures, la façon de s’habiller ou de manger, les textes à lire, les gens à côtoyer… C’est l’éducation de tous les jours dès le plus jeune âge et par tous les acteurs de la vie qui forme les adultes.
    Il faut donc se montrer constructif et efficace. Ce n’est donc pas le moment de vouloir faire passer des éléments de réforme qui n’ont rien à voir avec la situation actuelle.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous