Réactions politiques aux annonces de François Hollande lors de ses voeux

logo AFP

Voici des réactions politiques mardi aux annonces de François Hollande lors de ses voeux aux corps constitués, notamment sur la transparence de la vie publique et le renforcement de la citoyenneté:

– Claude Bartolone, président (PS) de l’Assemblée nationale: « Le discours du président s’inscrivait en termes de tonalité et de propositions dans cet esprit du lendemain du 11 janvier que tout le monde souhaite conserver (…) J’étais très heureux de la proposition qu’il a faite au président du Sénat et à moi-même pour travailler sur ce lien civique à renforcer avec les Français. J’ai été très heureux d’entendre ses propositions sur la qualité de la loi, sur le temps de la loi, qui reprenaient bon nombre de propositions que j’avais eu l’occasion de formuler au nom de l’Assemblée nationale. (Sur la transparence) l’Assemblée nationale n’a pas attendu le rapport – quelle que soit sa qualité – de M. Nadal pour travailler sur la question de la transparence et nous sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre pour renforcer le lien entre le Parlement et le citoyen. » (à la presse)

– Christian Jacob, chef de file des députés UMP: « Je n’ai pas le sentiment que ce soit le sujet prioritaire aux yeux des Français aujourd’hui. Maintenant, si le président de la République a des propositions à faire et veut avancer là-dessus, regardons ce qu’il propose. Pour les élus, je ne sais ce qu’on peut faire de plus si ce n’est à la marge et il y a un moment où il faut trouver la limite entre la transparence et le voyeurisme ». Sur ce qui pourrait éventuellement être réclamé aux candidats aux élections nationales, « il ne faudrait pas que ce soit l’administration fiscale qui décide qui sera candidat aux élections ». Pour la publication des avis du Conseil d’Etat, « dommage que cela n’ait pas été décidé avant l’examen de la loi Macron en commission. » (conférence de presse)

– François de Rugy, coprésident du groupe des Verts à l’Assemblée: « Le président a raison de considérer que la défense des valeurs républicaines passe aussi par des annonces concrètes comme celles de ce matin sur la transparence. On ne peut que soutenir ces avancées, on s’élève au niveau où les Français nous ont demandé » d’aller. (point de presse)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous