NKM: le mot d' »apartheid » employé par Valls est « insultant pour la République »

logo AFP

Nathalie Kosciuzko-Morizet, vice-présidente déléguée de l’UMP, s’insurge contre le « mot « apartheid » employé par Manuel Valls pour dénoncer les « inégalités » en France, affirmant qu’il est « insultant pour la République », mardi auprès de l’AFP.

« La République a besoin de clarté, pas de confusion des mots et des idées », a affirmé Mme Kosciusko-Morizet.

Selon elle, « il n’y a pas de ségrégationnisme en France. Il y a des problèmes d’inégalité et de discrimination. Mais prétendre qu’il existe en France un pouvoir ségrégationniste, marque de fabrique de l’apartheid, est insultant pour la République ».

« L’apartheid est une idéologie et personne ne la défend en France », insiste-t-elle.

Mardi, lors de ses voeux à la presse, le Premier ministre a réaffirmé qu’il existait en France un « apartheid territorial, social, ethnique », en faisant part de son « inquiétude » face à « la relégation péri-urbaine » et aux « ghettos ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous