Citoyenneté: Hollande veut que « tous les volontaires au service civique » soient accueillis en 2017

logo AFP

François Hollande a annoncé mardi avoir « décidé que tous les volontaires pour le service civique pourront être accueillis à l’horizon 2017 » soit « entre 150.000 et 170.000 » par an, lors de ses voeux aux corps constitués et aux Assemblées à l’Elysée.

« Ils sont à peine 40.000 aujourd’hui et il y a quatre demandes sur cinq qui restent sans réponse », a fait valoir le chef de l’Etat, insistant: « Tous les jeunes volontaires doivent pouvoir se voir offrir cette possibilité ».

François Hollande visait jusqu’à présent un objectif de 100.000 jeunes par an d’ici à la fin de son quinquennat.

Lancé en 2010, le service civique est un engagement de six à douze mois dans des missions d’intérêt général, auprès d’associations ou de collectivités. Il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, sur la base du volontariat, et donne droit à une indemnité mensuelle d’environ 570 euros.

François Hollande a par ailleurs demandé aux présidents du Sénat, Gérard Larcher, et de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, « d’engager une mission de réflexion sur toutes les formes d’engagement et sur le renforcement de l’appartenance républicaine ».

Le président attend leurs propositions « dans un délai de l’ordre d’un mois, au plus tard à la fin du mois de mars ».

« Pour tous les Français de tous âges, je veux développer les possibilités d’engagement », a-t-il déclaré, faisant valoir que « c’est dans le service de l’intérêt général que se renforce la citoyenneté ».

Le chef de l’Etat a relevé que nombre d’idées « méritent d’être évaluées », évoquant, outre le service civique, « toutes les formes de volontariat » comme la protection civile, la réserve citoyenne ou le bénévolat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous