Bayrou veut « une refondation » de l’école

logo AFP

François Bayrou, président du Modem et ancien ministre de l’Education, a jugé dimanche nécessaire « une refondation » de l’école qui doit avant tout transmettre « la lecture, la langue française et le calcul ».

Actuellement, sur l’éducation, « on laisse envahir l’essentiel par le secondaire », a-t-il dit, lors de l’émission BFM Politique/RMC/Le Point en faisant notamment allusion aux débats sur les notes, les rythmes scolaires ou l’éventuelle introduction de l’uniforme.

Et il a estimé que François Hollande est « complètement à côté de la plaque » lorsqu’il veut équiper les élèves en tablettes numériques.

« Dans la Silicon Valley, les cadres de toutes ces grandes entreprises, Apple, eBay, ont créé des écoles où tout écran est exclu pour leurs enfants, car ils ont compris qu’un écran ce n’est rien en soi », a-t-il dit.

« Si dans ce foisonnement d’infos vous n’avez pas la carte et la boussole qui peuvent vous permettre de vous orienter on ne pourra pas y arriver », a-t-il insisté.

« On ne pourra pas avoir une pensée articulée en tapotant sur un clavier numérique », a renchéri un autre invité de l’émission, Iannis Rider, professeur en Seine-Saint-Denis et auteur du livre « Tableau noir, la défaite de l’école ».

Pour François Bayrou, la refondation de l’école « n’est pas une question de moyens ».

Et le maire de Pau a regretté « une idéologie interne au monde de l’éducation » qui résiste à l’idée de « revenir aux fondamentaux ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous